Plein ecran

Steyr (Autriche) : Michelle, 16 ans, poignardée à mort par un migrant afghan (MàJ : 13 ans et demi de prison)

Oct
2019

10/10/2019

Un Afghan de 18 ans, Saber A., a été condamné mercredi au tribunal régional de Steyr pour une peine de 13,5 ans pour meurtre. Il aurait tué sa petite amie de 16 ans en décembre de l’année dernière avec un couteau. La décision du jury était unanime. 

Selon l’acte d’accusation du 8 décembre 2018, le jeune homme de 17 ans aurait poignardé sa petite amie de 16 ans, qui voulait apparemment rompre avec lui, avec un coup de poignard dans le dos. Après l’acte, il serait probablement resté dans la pièce pendant des heures à côté du cadavre et se serait également filmé. Il avait couvert le corps, caché l’arme du crime et barré la porte, a déclaré le procureur. Finalement, le garçon s’est enfui par la fenêtre. Ce n’est que la nuit suivante que la mère retrouva sa fille morte. L’accusé a été arrêté après des jours de fuite à Vienne.

Le procureur Hans-Jörg Rauch, qui accuse l’afghan de meurtre, a décrit la relation entre le jeune couple: ils se sont connus sur Internet et sont tombés amoureux l’un de l’autre. Mais il était devenu de plus en plus dominant et jaloux, l’avait éloignée des autres garçons. Il y avait de plus en plus de conflits et finalement, il y avait des séparations provisoires. L’accusé a confirmé au tribunal la relation de couple, mais a nié la jalousie et le comportement dominant. Au cours du procès, il a finalement refusé toute déclaration. Selon ses avocats, il aurait causé la mort de la jeune fille mais n’avait pas l’intention de l’assassiner.

L’afghan a déclaré après son arrestation que c’était un accident. Sa version est qu’il était saoul et quand sa petite amie lui a demandé de lui remettre un couteau parce qu’elle voulait changer un pansement au pied, il s’est senti étourdi, il est tombé et l’a frappée avec la lame.

Fabio Monticelli, expert légiste, a déclaré: « En médecine légale, on peut exclure peu de choses, mais cela peut être exclu. » En cas d’évanouissement, vous ne pouvez pas serrer les muscles, ce qui est nécessaire pour perforer une côte avec un couteau, comme dans le cas présent, expliqua-t-il.

Le deuxième jour du procès, des enregistrements audio – ainsi qu’une vidéo diffusée à huis clos – ont provoqué une certaine anxiété dans l’auditorium. Les fichiers ont été stockés sur le téléphone portable de l’accusé ou de la victime. Une partie des enregistrements sonores provenait de l’après-midi du meurtre. Les discussions permettent de conclure que la jeune femme de 16 ans voulait le quitter. Dans « le dernier signe de vie » enregistré, elle dit entre autres: « Je te déteste depuis si longtemps ».

D’autres fichiers n’ont été enregistrés qu’à 21h30. À cette heure, selon les conclusions de l’enquête, l’adolescente était déjà décédée. Sur les enregistrements, l’accusé dit en criant : « J’ai commis un meurtre », « Dieu ne me pardonne pas » et « je m’excuse. moi « . L’afghan a écouté sa propre voix, la tête baissée, les yeux baissés, mais il ne voulait rien dire.

Le jury a déclaré l’homme unanimement coupable de meurtre. La cour a estimé qu’une peine de prison de 13 ans et demi était appropriée pour une peine allant jusqu’à 15 ans. La défense a demandé une réflexion, le procureur n’a fait aucune déclaration. Le jugement n’est donc pas définitif.

DerStandard


24/12/2018

Meurtre à Steyr-Münichholz (Autriche) : ‘Pour ces demandeurs d’asile, la vie de nos filles vaut moins que celle d’une chèvre’


11/12/2018

Autriche : l’Afghan qui a tué Michelle F. (16 ans) est un débouté du droit d’asile inexpulsable car il aurait déjà commis un meurtre dans son pays


10/12/2018

Lundi soir, une jeune fille de 16 ans a été poignardée à mort dans sa chambre en Haute-Autriche. Son petit ami de 17 ans est soupçonné de l’avoir tuée.

Michelle F., 16 ans, a été retrouvée morte par sa mère dans sa chambre lundi soir à Steyr, en Autriche. La porte était bloquée et difficile à ouvrir.

Le petit-ami de la jeune fille, Saber Akhondzada, 17 ans, n’était pas dans la pièce. Le suspect s’est échappé par la fenêtre. La police le recherche maintenant. On ne peut exclure qu’il se soit enfui à Vienne, où il a souvent séjourné avant le crime. A Steyr, il vivait dans un centre d’accueil.

(…) Selon le porte-parole du ministère public, la victime est morte de deux coups de couteau dans le dos.

(…) 20min.ch

L'écrivain Laurent Obertone : "La France est devenue un bidon d'essence et il manque l'étincelle"
25 candidats écartés d'un concours de gardien de prison pour radicalisation

Commentaires

Accueil
Menu