Plein ecran

François Patriat (LREM) craint un « putsch »: « L’Etat et la République sont en danger »

Déc
2018

A l’approche de la quatrième manifestation des «gilets jaunes» ce samedi, le gouvernement a multiplié les appels au calme et les alertes sur les risques de violences…

[…]Pour le gouvernement et ses soutiens, le mouvement est devenu insurrectionnel : il ne s’agit plus uniquement d’une colère liée au prix du carburant, ni même au pouvoir d’achat. «Il y a des gens d’extrême droite, d’extrême gauche et d’autres mouvances qui veulent prendre le pouvoir par les armes, faire un putsch. L’Etat et la République sont en danger», estime François Patriat, sénateur La République en marche (LREM) de Côte-d’Or [et ancien élu PS] auprès de 20 Minutes. Une affirmation qui permet à la majorité de diffuser un discours de « défense républicaine» selon l’historien Jean Garrigues. Un discours employé par le général de Gaulle en Mai-68 ou lors de la tentative de coup d’Etat en 1961.

Ce discours pourra-t-il décourager certains «gilets jaunes » de descendre dans la rue samedi ? «On dramatise à l’extrême pour qu’il y ait moins de manifestants pacifiques, et moins de blessés » , confie une source proche de l’exécutif. […]

Dans les cabinets ministériels, on attend désormais les chiffres de la mobilisation samedi avec inquiétude. «S’il y a des morts malgré les gestes d’apaisement, le gouvernement pourra rejeter la responsabilité sur les casseurs et l’opposition» , veut croire un macroniste expérimenté. «On a donné des gages, je pense que beaucoup de Français ne comprendraient pas que les ‘gilets jaunes’ s’obstinent», nous déclarait mercredi le député du Rhône Bruno Bonnell (LREM).

20 minutes

"La fin des activités de l'Aquarius ne signifie pas la fin des sauvetages en Méditerranée" : il reste 3 navires humanitaires
Béatificaton des moines de Tibéhirine : "Tous avaient fait le choix de rester et donner leur vie"

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu