Plein ecran

«Gilets jaunes» . Selon les services de renseignement : la mobilisation d’une «ultradroite qui rêve de révolution et d’une ultragauche qui prône l’insurrection»

06/12

Une source de la Place Beauvau citée jeudi 6 décembre par l’Agence France-Presse (AFP) a rapporté que le dispositif de sécurité qui devra se déployer sur tout le territoire était encore «en cours de finalisation».

Invité du « 20 Heures » de TF1 jeudi, Edouard Philippe a annoncé que : 89 000 personnels des forces de l’ordre seront déployés dans toute la France ; dont 8 000 à Paris.Il a, par ailleurs, confirmé que douze blindés de la gendarmerie allaient être mobilisés.[…]

«Or, il y a les BAC, les compagnies de sécurisation et d’intervention (CSI), les ‘anticasseurs’ chez les unités mobiles, les compagnies d’intervention avec leurs équipements plus légers qui peuvent aller au contact des casseurs et les disperser ou les arrêter. Il ne faut pas les laisser installer leur propre ‘fan-zone’ », fait valoir M. Ribeiro. Plusieurs experts du maintien de l’ordre sollicités par l’AFP ont toutefois souligné qu’«aller au contact», c’est aussi prendre le risque d’avoir des blessés, voire des morts. […]

D’après une source du ministère de l’intérieur, les services de renseignement ont fait passer tous les voyants au rouge en alertant sur la mobilisation d’une « ultradroite qui rêve de révolution et d’une ultragauche qui prône l’insurrection ». Celle-ci pointe également la « radicalisation » d’une frange des «gilets jaunes » : « Ils se radicalisent dans la violence et politiquement.» […]

Le Monde

Allemagne : polémique suite à l'appel d'un collectif d'artistes à dénoncer, photos à l'appui, les manifestants d'extrême-droite
Migrants : suite aux difficultés, SOS Méditerranée met un terme aux opérations de l'Aquarius

Commentaires

Accueil
Menu
X