Plein ecran

Alain Juppé, inquiet de l’appel à manifester samedi, souhaite un «moratoire des manifestations»

04/12

Après l’annonce du gouvernement d’un moratoire sur certaines taxes, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui livre son inquiétude face au nouvel appel à manifester samedi, appelle les « gilets jaunes » de « passer au dialogue et à la discussion»…

«La situation est extrêmement préoccupante, et je crains que cet appel à manifester n’aboutisse encore une fois à des violences, puisque les gens de bonne foi qui descendent dans la rue, sont contournés par des énergumènes, extrémistes de droite ou de gauche. Malheureusement beaucoup de ‘gilets jaunes’ se laissent aussi emporter par le mouvement et se livrent à des actes inqualifiables et inadmissibles. Il faut arrêter ! Le gouvernement vient de faire des avancées, en proposant des mesures d’apaisement, c’est un appel à discuter. Face au moratoire des taxes, les ‘gilets jaunes’ seraient bien inspirés de décider un moratoire des manifestations. Je suis très inquiet pour samedi, puisqu’en plus maintenant, on appelle à la rescousse les agriculteurs avec leurs tracteurs, et à Bordeaux, une ville qui est plutôt réputée pour sa tranquillité, nous risquons d’avoir beaucoup de débordements. »

« Qui sont les ‘gilets jaunes’ ? Il y a une absence totale d’organisation et de sens des responsabilités, qui est une vraie différence avec ce que j’ai vécu en 1995, où il y avait un million de personnes dans la rue ! Mais à cette époque, j’avais en face des leaders syndicaux responsables. Ils ne me faisaient pas de cadeaux, mais au moins il y avait des services d’ordre qui encadraient les manifestations, il y avait une possibilité de discuter… » […]

20 minutes

Prisons : augmentation de 25% en 10 ans des détenus
Liberté d’expression : Sanctionner le responsable d'un site internet affichant un hyperlien Youtube au contenu diffamatoire viole la CEDH

Commentaires

Accueil
Menu
X