Plein ecran

Marseille : une femme de 80 ans décédée après avoir été blessée par une grenade lacrymogène

03/12

Une femme de 80 ans blessée dans son appartement par des éléments d’une grenade lacrymogène tirée lors des incidents qui ont suivi les manifestations organisées samedi à Marseille, est morte hier dans le bloc opératoire d’un hôpital marseillais, a-t-on appris aujourd’hui de sources concordantes. La vieille dame se trouvait chez elle, fermant les volets de son appartement, au quatrième étage d’un immeuble proche de la Canebière, lorsqu’un projectile l’a heurtée au visage, ont indiqué ces sources. Transportée à l’hôpital de la Timone puis à l’hôpital de la Conception, elle y a été opérée mais est décédée « d’un choc opératoire« , a déclaré le procureur de la République à Marseille, Xavier Tarabeux. « On a retrouvé chez elle des plots de grenades« , a précisé le procureur. Mais « à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès« , a précisé Xavier Tarabeux.

Un Gilet Jaune craque à l'antenne de RMC : «La France n'est plus la France, mon père s'est battu pour ce pays, et les remerciements c'est quoi ?»
Laurent Nuñez : "Je n'affirme pas que des jeunes des banlieues étaient présents aux pillages", notamment "pour ne pas stigmatiser ces quartiers"

Commentaires

Accueil
Menu
X