Plein ecran

L’Estonie rejette à son tour le Pacte de l’ONU sur les migrations.

Nov
2018

Jeudi 15.11.2018 : L’Estonie ne soutiendra pas non plus le pacte mondial sur les migrations des Nations unies.

Le gouvernement de Tallinn n’a pas réussi à se mettre d’accord, lors de son conseil des ministre de ce jeudi, sur le fait d’adhérer au pacte de l’ONU sur les migrations. « En formant une coalition, nous avons convenu de prendre des décisions par consensus. Malheureusement, un tel consensus n’a pas été atteint aujourd’hui », a déclaré le chef du gouvernement Jüri Ratas.

Alors que le ministre des Affaires étrangères Sven Mikser s’était prononcé en faveur de l’adhésion, le ministre de la Justice Urmas Reinsalu et son parti conservateur Pro Patria ont exprimé leur rejet en invoquant des préoccupations juridiques. Ils craignent que le Pacte devienne partie intégrante du droit international et restreigne ainsi la souveraineté nationale de l’Estonie en matière d’immigration.

Avant l’Estonie, la République tchèque, la Bulgarie, les États-Unis, l’Autriche, la Hongrie et l’Australie, entre autres, avaient également déclaré rejeter ce Pacte.

Focus.de


Le Pacte de l’ONU « institue l’idée radicale que l’immigration doit être encouragée et protégée. C’est la dissolution des frontières, et aucun désaccord ne sera toléré »

Pacte de l’ONU sur les migrations (dossier mis à jour) - Israël et l'Australie refusent aussi de signer
Ain : Affaire des bébés sans bras (màj : La piste des pesticides se précise)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu