Plein ecran

Gilets jaunes : les forces de l’ordre appréhendent l’ampleur du blocage

15/11

Les autorités sont décontenancées face à ce phénomène hétéroclite, né hors de tout parti et syndicat, qui prévoit de déferler sur la France samedi 17 novembre. Les organisateurs avaient jusque 72 heures avant la journée d’action de samedi pour déclarer leurs manifestations en préfecture, « mais il y a sûrement un peu de souplesse», espère une source policière.

«Ce sont des gens qui n’ont pas l’habitude des manifestations, qui peuvent ne pas les déclarer. Nos services de renseignements ont un gros travail» à fournir, confirme Christophe Rouget, du syndicat de police SCSI-CFDT.. […]

«C’est un vrai casse-tête. Sans déclarations, les préfets ne peuvent pas faire une demande précise de renforts policiers, ni savoir combien de forces de l’ordre sont nécessaires, et où», note une source policière. «Il y a le problème de la mobilisation policière, mais aussi celui des consignes qui seront données», s’inquiète une autre source au sein de la police. «Est-ce qu’il faudra évacuer les manifestants, au risque que ce soit des familles avec enfants, ou verbaliser ? » s’interroge-t-elle. […]

Le Point

Blocage du 17 novembre : quand Le Pen et Mélenchon appellent "ensemble" à prendre la rue (Nouvel Obs)
Selon Myriam Benraad "La France est le pays le plus répressif dans la gestion des djihadistes."

Commentaires

Accueil
Menu
X