Plein ecran

Deux proches de Karim Benzema mis en examen pour tentative d’enlèvement et d’extorsion

15/11

Un ami d’enfance et la chargée de com du footballeur ont été mis en examen dans une affaire de tentative d’enlèvement et d’extorsion sur une connaissance.

Le 8 octobre dernier, Léo D., présenté comme une connaissance de Karim Benzema, a déposé plainte, assurant avoir été la cible d’une tentative d’enlèvement, en pleine rue, dans le 13e arrondissement de Paris. Une tentative opérée par Smaïne T., un ami d’enfance de Karim Benzema. La victime a également désigné Yamna A., chargée de communication et du marketing de l’attaquant du Real Madrid, comme ayant joué un rôle direct dans cette affaire. Les deux proches du footballeur ont été mis en examen jeudi puis placés sous contrôle judiciaire. « Ma cliente a fourni suffisamment d’éléments pour prouver qu’elle n’avait rien à se reprocher dans cette affaire, avait argué un peu plus tôt Me Aminou Bouba, son avocat. Elle a indiqué qu’elle avait simplement rendez-vous avec M. Léo D., le jour des faits dénoncés par ce dernier. Ma cliente et lui se connaissent très bien. Il n’y a aucun élément matériel qui démontre qu’elle aurait participé à une quelconque tentative d’extorsion. Il n’y a aucune déclaration de témoin dans ce dossier. Aujourd’hui, j’estime qu’à travers elle, on cherche tout simplement à atteindre Karim Benzema. »

Smaïne T. a, pour sa part, réfuté le fait d’avoir agressé Léo D. Au cours de sa garde à vue dans les locaux du 3e district de police judiciaire (DPJ), il a indiqué qu’il avait prévu de se rendre dans un bar à chicha du 13e arrondissement, devant lequel les faits se sont produits. Yamna A. s’y est également rendue à la demande de Léo D. Ce dernier voulait s’entretenir par Face Time avec l’ex-avant-centre de l’équipe de France à propos d’une somme de 50 000 euros en liquide qu’il avait été chargé de lui rapporter, l’été dernier, lors d’un déplacement au Maroc, avant qu’elle ne lui soit confisquée par les douanes, selon ses déclarations, au moment de son départ du royaume chérifien. […]

Le Point

Lobby noir, l'annuaire communautariste des entreprises dirigées par des noirs
Procès de Georges Tron : l'avocat de l'accusé, Me Dupond-Moretti, s'en prend aux féministes et aux plaignantes

Commentaires

Accueil
Menu
X