Plein ecran

Chartres (28) : le maire refuse 2 000 emplois pour préserver la mixité sociale

09/11

Le maire de Chartres (39 000 hab, Eure-et-Loir), Jean-Pierre Gorges, qui est aussi président de Chartres Métropole, a révélé, mercredi 7 novembre, à un parterre de chefs d’entreprise qu’il avait rejeté l’offre d’implantation d’une plate-forme logistique au printemps 2018. Le nom du porteur du projet n’a pas été communiqué. L’offre en question portait pourtant sur la création de 2 000 emplois sur un site de 20 hectares dans une ville où le taux de chômage atteint 9 %.

[…] « J’aurais dit oui si j’étais à la recherche d’un coup, pour pouvoir dire : regardez, je viens de créer 2 000 emplois ! Je préfère raisonner en pensant à la démographie et à la sociologie de Chartres. J’ai envie de vivre dans une ville où il y a une vraie mixité sociale (…), et je veux stimuler un développement endogène. A Chartres, on s’occupe d’abord des entreprises qui sont en place et qui se développent », a expliqué le maire, assurant que les 2 000 créations de postes envisagées portaient sur des « emplois non qualifiés, faiblement payés et travaillant en 3×8 . » Et l’édile ajoute : « Nous avons connu ce type de situation dans le département. Dreux a profité pendant longtemps de créations importantes de ce type d’emplois dans l’automobile, puis par Philips. Aujourd’hui, les entreprises se sont toutes retirées. Et Dreux qui était en avance, vit maintenant une crise de l’emploi. »

[…] Le taux de chômage est de 13 % à Dreux. Entre 2008 et 2013, les bassins d’emploi des deux villes ont perdu 16 000 postes. Elles échangent près de 7 000 navetteurs chaque jour. […]

Le Monde

Européennes 2019 : Macron tente d’imposer sa vision des progressistes contre les populistes
Esteban Morillo est sorti de prison

Commentaires

Accueil
Menu
X