Plein ecran

La fausse fourrure, un produit plastique anti-écolo

09/11

 

MODE – À l’heure où de plus en plus de marques de haute couture (et même des villes entières) se détournent de la fourrure naturelle, il est temps d’examiner la fausse fourrure. Comme l’ont prouvés les défilés de Stella McCartney et Givenchy, la fausse fourrure est partout et elle peut ressembler à s’y méprendre à la vraie.

La fourrure pose évidemment des problèmes d’éthique et de durabilité. Pourtant, si la fausse fourrure semble être un choix plus éthique, dans la mesure où elle n’implique pas de souffrance animale, certains l’accusent d’être plus nocive pour l’environnement.

A l’heure où l’industrie de la mode tend à abandonner la fourrure naturelle, on ne peut s’empêcher de se demander si la fausse n’est pas tout aussi néfaste (quoique de manière différente).

Un jour au Tribunal avec L'Obs. 3 affaires : Abdelhamid, Rachid, Lamine
Bénéficiaire il y a un an du programme de retour volontaire mis en place par l’OIM, Sylla pense déjà à repartir

Commentaires

Accueil
Menu
X