Plein ecran

Allemagne: 1265 crimes et délits commis dans un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile

Nov
2018

Les logements pour réfugiés dans la Hamburger Straße (De Dresde) sont depuis longtemps l’épicentre de la violence. Les bagarres et les attaques contre le personnel de sécurité ont conduit à la définition d’un plan de sécurité spécial en juin. A sa demande, le député fédéral de l’AFD, André Wendt, a reçu les chiffres actuels du ministre de l’Intérieur, Roland Wöller (CDU).

De janvier à la fin septembre, la police a enregistré 1 265 infractions commises par 642 résidents du centre d’accueil. (La période porte donc sur 9mois)

Le refuge pour réfugiés a longtemps été réputé pour ses crimes constants et les violences contre le personnel de sécurité ayant rendu nécessaire la mise en place d’un nouveau protocole de sécurité en juin.

Les infractions comprennent

-364 violations de permis de séjour

-299 vols

-175 détournements d’articles de faible valeur

-97 infractions majeures

-69 infractions en matière de drogue

Parmi les actes reprochés aux résidents figurent 41 cas d’attitudes dangereuses. Les crimes violents figurent également dans la liste, mais beaucoup moins fréquemment. Ainsi, il y a eu:

-20 voies de fait

-33 voies de fait graves

-13 cas de vols en bande avec armes

-12 vols avec intimidation

-4 braquages

-2 agressions contre des agents de la force publique

-1 extorsion de fonds

-1 arrestation pour homicide involontaire

En outre, un cas grave d’atteinte à la paix et de perturbation de la paix publique provoquée par la menace de crimes a été commis. Sept crimes sexuels, ainsi que l’agression sexuelle et l’abus sexuel d’enfants, ont été enregistrés.

Wendt estime que les chiffres sont « effrayants ». « Il devient évident, qu’ici, parmi les demandeurs d’asile, de nombreux délinquants compromettent notre sécurité et n’ont donc rien à faire dans notre pays. »

Il demande à ce que  les procédures d’asile soient arrêtées dès lors qu’il y a commission d’un délit et que les délinquants soient expulsés.

 

sächsische zeitung

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Viktor Orban, l’enfant terrible de la droite européenne
Dortmund (All.) : un Irakien tue son ex-amie et publie la photo du cadavre sur Internet

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu