Plein ecran

Loir-et-Cher (41): Condamné pour tentative de meurtre sur un gendarme

08/11

Cour d’assises de Loir-et-Cher On peut partager une certitude. La certitude d’un drame évité de justesse. Au second et dernier jour du procès de Brahim Mokaddem, qui était accusé d’avoir voulu tuer trois gendarmes en leur fonçant dessus avec sa voiture, Me Jacques Sieklucki revient sur ce 1er juillet 2015 quand ses clients ont frôlé la mort alors qu’ils intervenaient sur l’A 10 à hauteur de Mer pour sécuriser les lieux suite à un incendie en bordure de l’autoroute (lire la NR du 7 novembre). Pour l’avocat de la partie civile, il ne s’agit pas d’un accident, mais bien d’une tentative de meurtre.

(…)

La défense plaide l’acquittement

« A la moindre incertitude, vous devez l’acquitter, le doute doit toujours profiter à l’accusé », rappellent les avocats de la défense. « C’est juste un homme innocent qui, depuis trois ans et demi, demande à ce qu’on arrête de le regarder comme un criminel qu’il n’a jamais été et qu’il ne sera jamais », lance Me Audeval, plaidant l’acquittement. Et de poursuivre : « Il n’a jamais voulu attenter à la vie des gendarmes, aucun élément ne le démontre. Le 1er juillet 2015, ce n’est pas une tentative de meurtre, c’est un accident d’un conducteur qui s’est senti mal. »
Après avoir délibéré pendant un peu plus de 2 h 30, la cour a condamné Brahim Mokaddem pour tentative de meurtre sur l’un des trois gendarmes (celui qui s’est écarté pour ne pas se faire renverser et a crié pour alerter ses collègues). Il a aussi été reconnu coupable pour les blessures causées aux deux autres gendarmes et pour conduite sans permis et sans assurance. Il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

(…)

La Nouvelle République 

 

Clermont-Ferrand (63): Soupçonné de meurtre en France, un adolescent albanais interpellé en Allemagne
Pétain : pour Éric Zemmour, "Macron dit tout et son contraire"

Commentaires

Accueil
Menu
X