Plein ecran

L’ex-garde du corps de Riss menacé de mort par des salafistes dans le 93

Nov
2018

L’imam de Drancy Hacène Chalghoumi et son garde du corps, en 2010.

Le policier du service de la protection (SDLP, ex-SPHP) écarté de l’escorte de Riss pour des soupçons de radicalisation a déposé plainte le 2 novembre pour menaces de mort. Résidant dans une commune de Seine-Saint-Denis, il est ciblé par un ou des corbeaux qui lui reprocheraient sa participation à la protection du patron de Charlie Hebdo. Dans sa plainte, il vise des membres de la mouvance salafiste et non l’extrême droite, a-t-il précisé. Avant de rejoindre l’équipe chargée de protéger Riss, il était le garde du corps d’Hacène Chalghoumi, imam de Drancy.

Le Point

Grande-Synthe (59): Coups et insultes, le migrant écope d'un sursis
Suisse: Plus d'un jeune musulman suisse sur cinq est en faveur de la charia

Commentaires

Accueil
Menu
X