Plein ecran

L’ex-garde du corps de Riss menacé de mort par des salafistes dans le 93

08/11

L’imam de Drancy Hacène Chalghoumi et son garde du corps, en 2010.

Le policier du service de la protection (SDLP, ex-SPHP) écarté de l’escorte de Riss pour des soupçons de radicalisation a déposé plainte le 2 novembre pour menaces de mort. Résidant dans une commune de Seine-Saint-Denis, il est ciblé par un ou des corbeaux qui lui reprocheraient sa participation à la protection du patron de Charlie Hebdo. Dans sa plainte, il vise des membres de la mouvance salafiste et non l’extrême droite, a-t-il précisé. Avant de rejoindre l’équipe chargée de protéger Riss, il était le garde du corps d’Hacène Chalghoumi, imam de Drancy.

Le Point

Grande-Synthe (59): Coups et insultes, le migrant écope d'un sursis
Suisse: Plus d'un jeune musulman suisse sur cinq est en faveur de la charia

Commentaires

Accueil
Menu
X