Plein ecran

Le monde moderne est-il condamné à la laideur ?

Nov
2018
La banlieue de Sheffield (nord de l’Angleterre). Pour Gaspard Koenig, « l’esthétique a été la grande oubliée de notre modernité. Elle ne figure nulle part dans les critères de bien-être et reste largement absente du discours politique. » – Phil Noble/REUTERS

CHRONIQUE. En confiant au philosophe Roger Scruton une mission sur la beauté dans l’habitat, le gouvernement britannique met l’accent sur une question importante : pourquoi l’esthétique est-elle la grande oubliée de notre modernité ?

Entre deux  tirs fratricides sur le Brexit , le gouvernement britannique a pris une initiative d’une poésie rare en établissant une commission chargée de promouvoir la beauté dans l’habitat (« Building Better, Building Beautiful »). Selon sa feuille de route officielle, la commission a pour tâche de « développer des idées pratiques visant à réhabiliter les centres-villes et à développer l’urbanisme », le tout en association étroite avec les communautés locales. Comme toute commission, elle devra produire un rapport, censé être remis au ministre du Logement fin 2019. Même appauvrie par la sortie du Marché unique, la Grande-Bretagne aura droit à un relooking.

Il est aisé de se gausser d’une telle prétention bureaucratique. Le cabinet de Sa Majesté, incapable de produire une stratégie cohérente sur ses relations avec l’Union européenne, va-t-il se mêler de la couleur de nos volets ?

Mais cette commission n’est pas banale. Elle est présidée par Roger Scruton, l’un des plus célèbres philosophes anglais, auteur d’un  livre de référence sur l’esthétique de l’architecture . Scruton est conservateur au sens britannique du terme (et donc tout sauf réactionnaire) : un héritier de Burke, qui considère l’attachement aux traditions comme le meilleur garant des libertés, et l’ordre spontané comme le plus sûr chemin vers le progrès. Scruton voit dans l’enracinement une manière de fortifier l’individu face aux forces impersonnelles du marché ou de l’Etat.

(…)

Les Echos

 

"Il a été un grand soldat, c'est une réalité" : Emmanuel Macron défend l'hommage au maréchal Pétain rendu aux Invalides
Jawad Bendaoud condamné pour violences sur son ex-compagne

Commentaires

Accueil
Menu
X