Plein ecran

Hongrie : + 42% de mariages en 8 ans, « Les bureaucrates bruxellois et les libéraux européens considèrent l’immigration comme la solution nécessaire et inévitable, nous préférons le soutien aux familles »

Nov
2018

Ces dernières années, trouver la réponse adéquate au déclin démographique de l’Europe est devenu l’une des principales sources de désaccord entre des politiques européens et la Hongrie. Alors que les bureaucrates bruxellois et les libéraux européens considèrent l’immigration comme la solution nécessaire et inévitable, le gouvernement hongrois s’est engagé à augmenter le taux de natalité par des mesures plus efficaces de soutien aux familles.

La prochaine consultation nationale vise à recueillir l’avis des citoyens sur les fondements d’un puissant programme de soutien aux familles, dans l’espoir d’envoyer un message clair : l’Europe ne peut pas être relancée sans renforcer les familles.

Depuis 2010, date à laquelle le gouvernement du Premier ministre Orbán a pris ses fonctions, la politique familiale hongroise a donné des résultats concrets : en 2017, le nombre d’avortements ont chuté de plus d’un tiers, passant de 40 449 à 28 500, les divorces ont nettement diminué (de 23 873 en 2010 à 18 600 en 2017) et le nombre des mariages ont augmenté de 42 %.

Lors d’une conférence de presse, la secrétaire d’État, Csaba Dömötör, a déclaré que dans le questionnaire, les sujets abordés seront les mesures possibles pour soutenir les jeunes couples mariés, les incitations supplémentaires pour élever plus d’enfants et offrir aux femmes qui élèvent des enfants des possibilités d’emploi plus flexibles. M. Dömötör a réitéré que d’ici 2019, les dépenses publiques consacrées aux programmes de politique familiale seront doublées par rapport au montant alloué à des fins similaires en 2010.

(…) About Hungary

Référendum en Nouvelle-Calédonie : le «non» à l'indépendance l'emporte avec 56,4% des voix (MàJ)
Pakistan. Acquittée, la chrétienne Asia Bibi ne pourra pas quitter le territoire. (MàJ : menacé, son avocat fuit le pays ; son mari demande l'asile dans un pays anglophone)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu