Plein ecran

Besançon (25) : une Afghane hébergée dans un foyer pour victimes de violences conjugales poignardée en pleine rue (MàJ: le meurtrier présumé, son mari, a été arrêté à Athènes)

Nov
2018

03/11/2018

Le meurtrier présumé et mari de Razia, Afghane de 34 ans poignardée à mort mardi en pleine rue à Besançon (Doubs), a été arrêté vendredi à l’aéroport d’Athènes. Le drame avait suscité une vive émotion. L’homme a été placé en garde à vue et devrait être incarcéré dans l’attente de son extradition

Trois jours après le meurtre de Razia, jeune femme afghane de 34 ans, tuée de plusieurs coups de couteau, mardi en pleine rue à Besançon, son mari a été arrêté vendredi à l’aéroport d’Athènes, en Grèce. Rafid A., 38 ans, est considéré comme le suspect numéro un de ce meurtre (…).

L’homme a été arrêté vers 17H30 vendredi par les policiers grecs à l’aéroport d’Athènes « en exécution d’un mandat d’arrêt européen diffusé vendredi après-midi« , a indiqué le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux. Il fait désormais l’objet d’une procédure d’extradition vers la France.

(…)

francebleu.fr


30/10/2018

Une femme de 34 ans, d’origine afghane, a été poignardée rue Charles Wittmann à Besançon en début d’après-midi. Son agresseur n’a pas été identifié et a pris la fuite.

Une femme de 34 ans a été poignardée rue Charles Wittman à Besançon ce mardi 30 octobre vers 12 h. La femme, d’origine afghane, aurait été frappée au moins deux fois au niveau du cou.

D’après le procureur de la République, Etienne Manteaux, la victime présentait « une plaie légère à gauche du cou et une plus importante au niveau droit, qui a sectionné la carotide ». Des plaies réalisées « vraisemblablement avec une arme contondante » qui ont entraîné la mort très rapidement.

Aucun effet personnel de la victime n’a été volé. La jeune femme était actuellement hébergée dans un foyer pour victimes de violences conjugales. Son agresseur n’a pas été identifié pour le moment et est actuellement en fuite.

« En quoi l'islam a-t-il été utile à l'humanité ? » : "En rien du tout" répond Kamel Daoud
Profil des mineurs migrants non accompagnés en France et dans l'Hérault

Commentaires

Accueil
Menu