Plein ecran

Depuis janvier, 170.000 personnes ont été victimes d’agressions gratuites, « lynchées pour un sourire, une cigarette refusée ou un regard »

24/10

Les violences gratuites sont en hausse en France. Policiers et gendarmes en dénombrent plus de 700 chaque jour.

Pour un jeune homme de 25 ans, tout a basculé pour un sourire, sur le parking d’une discothèque de Perpignan (Pyrénées-Orientales). « Une personne m’a posé la question :’pourquoi tu souris ?’ et je lui ai dit ‘pourquoi je n’ai pas le droit de sourire?’ et de là c’est parti (…) une dizaine d’agresseurs m’ont porté des coups« , raconte-t-il sous couvert d’anonymat. Six minutes d’un déchaînement de violence gratuite. Bilan : un traumatisme crânien, des dents cassées et de multiples hématomes.

Comme lui, près de 170 000 personnes ont été victimes d’agressions gratuites, sans aucun motif crapuleux, depuis janvier dernier. Une augmentation de 7,7% en un an, qui comprend aussi les violences domestiques. Parfois, ces agressions débouchent sur des drames. Il y a eu 134 morts depuis le début de l’année, le plus souvent dans des conflits banals. Parmi eux, Adrien Perez tué alors qu’il s’interposait dans une bagarre devant une discothèque de l’Isère, en juillet 2018.

FranceTvinfo

Deux migrants violent une jeune fille de 16 ans et s'endorment à leur procès : "On doit tenir compte de l'aspect culturel" selon le médecin légiste
Le sud de la France est confronté à une épidémie sans précédent du "virus du Nil", originaire d'Ouganda

Commentaires

Accueil
Menu
X