Plein ecran

Pas de défilé militaire pour l’armistice du 11 novembre : Macron ne veut pas froisser l’Allemagne

22/10

Emmanuel Macron a décidé de ne pas faire parader l’armée pour commémorer la victoire française lors de la Première guerre mondiale. L’Elysée craint « une expression trop militaire » qui se déroulerait sous les yeux d’Angela Merkel.

La Grande Guerre de 1914-1918, dont nous commémorons cette année le centenaire, a-t-elle été un effroyable massacre ou une victoire de la France et de ses alliés ? Les deux, sans doute, mais Emmanuel Macron semble bien décidé à insister sur la première option.

C’est ce que révèle Jean-Dominique Merchet, chroniqueur pour L’Opinion, dans son blog « Secret défense », qui rassemble des billets consacrés à la thématique militaire. Le journaliste indique que ce jeudi 18 octobre, le président a abordé le programme de « l’itinérance mémorielle et territoriale » qu’il compte effectuer pour célébrer l’armistice de 1918, le 11 novembre. Décision aurait été prise de ne pas fêter le succès de la France sur l’Allemagne, son ennemie de l’époque. « Le sens de cette commémoration, ce n’est pas de célébrer la victoire de 1918. Il n’y aura pas de défilé ou de parade militaires« , glisse une source élyséenne à L’Opinion. Ceci alors que l’état-major souhaitait rendre un hommage officiel aux maréchaux français – ce qui aurait par ailleurs posé la question d’une célébration embarrassante du maréchal Pétain. Emmanuel Macron a écarté cette option.

"Contrôlés au faciès" : trois lycéens attaquent l’État pour discrimination (MàJ : délibéré le 17 décembre)
Lille : L’établissement scolaire privé musulman Averroès lié aux Frères Musulmans et à l'UOIF a signé une convention avec le ministère des Armées

Commentaires

Accueil
Menu
X