Plein ecran

Courcelles (21) : des paysans cultivent de rares variétés de blé et de céréales

21/10

Une fois par an, des paysans qui cultivent de rares variétés de blé et de céréales se retrouvent pour battre leur récolte au sein de l’association Graines de Noé. Comme les boulangers paysans Laure et Reynald, installés en Côte d’Or, qui font du pain au goût… comme avant.

Laure et Reynald sont des boulangers paysans installés à Montliot-et-Courcelles, en Côte d’Or, qui cultivent leur blé et font leur farine comme leur levain. L’ancienne directrice d’une MJC reconvertie et le cultivateur sont aujourd’hui en train de faire évoluer leur métier, voire de le changer. Résultat : des pains à l’ancienne, au goût comme avant, vendus dans la seule boulangerie de leur village… Et c’est un succès !

Avec d’autres agriculteurs de la région, ils font partie de l’association Graines de Noé, dont tous les membres cultivent comme eux de vieilles variétés de blé et de céréales. Les paysans qui débutent dans la culture de variétés anciennes ressèment leur blé pendant plusieurs années avant de pouvoir en vivre. Une fois par an, ils apportent leur récolte et repartent avec leurs grains battus. L’association « fédère toute la filière des paysans actifs ou en retraite, des transformateurs (meuniers, boulangers), des distributeurs (magasins), des associations et des particuliers ».

Sur le côté de la batteuse ce jour-là, Bernard Ronot conseille un agriculteur : « Tiens ta gerbe comme ça et maintenant, avec ta main droite, tu envoies de petites poignées régulièrement. Des petites poignées… » Il y a vingt ans, le superviseur à l’origine de ce projet a déniché des semences anciennes dans les conservatoires de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et les a cultivées. Ce paysan de 85 ans en a répertorié plus de 200 avant d’en faire don à l’association membre du Réseau Semences Paysannes (RSP).

« Regardez, il a un épi carré, alors que celui-là est allongé« , explique Bernard à un agriculteur tenant en main un des registres d’épis qu’il a constitués pendant plusieurs années : « Je les ai donnés à l’assos et maintenant quand il y a une gerbe de blé qui arrive et que la personne a perdu la variété… Il faut qu’on sache pour ne pas faire d’erreur et ne pas distribuer ensuite aux gens un blé, en faussant toute la vérité. Il faut avoir de la rigueur tout simplement. » Graines de Noé fournit des semences aux paysans qui souhaitent se lancer dans la culture des céréales anciennes.

« Marre du Brexshit » : des centaines de milliers de manifestants anti-Brexit ont défilé à Londres (Màj)
Norvège : découverte exceptionnelle d'un bateau viking

Commentaires

Accueil
Menu
X