Plein ecran

Accents moqués : il n’y aura pas de loi contre la « glottophobie » (Màj : la députée affirme « qu’il s’agissait d’une plaisanterie »)

21/10

21/10/2018

Après une raillerie de Jean-Luc Mélenchon sur l’accent d’une journaliste, la députée LREM Laetitia Avia avait annoncé le dépôt d’une proposition de loi pour reconnaître la glottophobie comme source de discrimination. Elle assure au JDD qu’il s’agissait d’une plaisanterie.

« On a rédigé le texte en moins d’une heure, en prenant pour références les deux premiers articles qui apparaissent sur Google. » La députée LREM Laetitia Avia avait annoncé, jeudi 18 octobre, qu’elle aller déposer une proposition de loi contre la « glottophobie », autrement dit contre les discriminations envers les gens qui ont un accent. Et bien c’était une blague.

La même élue explique, ce dimanche 21 octobre qu’il s’agissait simplement « d’envoyer une ‘pique’ humoristique au leader de La France insoumise », lui qui s’était moqué de l’accent d’une journaliste lorsqu’elle l’interrogeait, Salle des Quatre colonnes, sur les perquisitions menées à son domicile et au siège de la France insoumise. […]

Le JDD et Huffington Post

Merci à Thor


18/10/2018

La députée LREM Laetitia Avia a annoncé jeudi soir le dépôt d’une proposition de loi contre les discriminations linguistiques ou « glottophobie », au lendemain de moqueries de l’accent du sud d’une journaliste par Jean-Luc Mélenchon.

« Parle-t-on moins français avec un accent? Doit-on subir des humiliations si on a pas d’intonations standardisées ? Pcq nos accents sont notre identité, je dépose, avec des députés @LaREM_AN, une proposition de loi pour reconnître la glottophobie comme source de discrimination » a tweeté la députée de Paris.

Dans l’ébauche de sa proposition, jointe à son message sur le réseau social, cette porte-parole de LREM indique que le terme de « glottophobie » théorisé en 2016, fait référence à « l’accent d’une personne« . Sa proposition souligne que « l’accent, qu’il soit mosellan, ch’ti, du sud, parisien ou encore banlieusard » est « partie intégrante de l’identité de nombreux Français« .

Mercredi, dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le chef de file de La France insoumise avait tourné en dérision une journaliste qui lui posait une question, en imitant l’accent du sud de celle-ci. « Vous dites n’importe quoi. Est-ce que quelqu’un peut me poser une question en français et à peu près compréhensible? Parce que votre niveau me dépasse » avait lancé M. Mélenchon dans cette séquence qui a largement circulé sur les réseaux sociaux.

(…) Le Figaro

Paris : le spectacle son et lumière "Dame de Cœur" illumine Notre-Dame
Verberie (60) : une application téléphonique donne accès à la vidéosurveillance

Commentaires

Accueil
Menu
X