Plein ecran

Archéologie : découverte d’un sublime sanctuaire à Pompéi, un graffiti remet en question la date de la destruction de la ville

16/10

Il va falloir corriger la date dans les livres d’Histoire. A Pompéi, des archéologues ont découvert un graffiti qui semble confirmer que la ville romaine a été ensevelie par l’éruption du Vésuve en octobre 79 et non en août, selon des médias italiens.

Selon le directeur des fouilles à Pompéi, Massimo Osanna, l’inscription tracée par un ouvrier travaillant dans une villa, comporte la date du « 16ème jour avant les calendes de novembre, ce qui correspond au 17 octobre ».

(…) 20minutes.fr


Sur le site de Pompéi, un autel orné de peintures murales a été mis au jour par les archéologues.

Nouvelle trouvaille dans la cité antique de Pompéi. Des archéologues ont mis au jour un ancien sanctuaire décoré de peintures naturalistes. Dans un entretien au «New York Times», le responsable du site archéologique de Pompéi, Massimo Osanna, a qualifié les décors d’«exceptionnels», précisant qu’ils étaient «très bien conservés». A l’instar de beaucoup de peintures murales romaines, les décors présentaient des éléments qui rappellent la ruse : un paon, qui semble piétiner un jardin, ainsi que d’immenses serpents. «Les serpents, les oiseaux et les arbres sont typiques de ces sanctuaires», poursuit M. Osanna. Les œufs peints sur l’autel symbolisaient la fertilité.

Si les couleurs des décors ont été aussi bien préservées, c’est grâce à la cendre volcanique, qui a empêché la lumière d’atteindre les pigments depuis l’an 79, date à laquelle le Vésuve a anéanti la baie de Naples. La roche volcanique qui recouvrait le site a elle aussi préservée l’autel des infiltrations d’eau.

(…)

Paris Match

Fusillade à Neuilly-sur-Seine : un homme abattu au volant de sa Porsche
Tribune : Des sociologues demandent à être invités dans les médias à la place de Christophe Guilluy qui serait "nocif"

Commentaires

Accueil
Menu
X