Plein ecran

Akli Tadjer : «On verra si les lycéens osent me lancer des insultes racistes»

16/10

 

Des élèves de Première d’un lycée de la Somme ont refusé de lire un ouvrage du romancier Akli Tadjer car il n’est « pas Français ». Il doit bientôt les rencontrer.

(…)

Selon nos informations, les élèves sont scolarisés au lycée Pierre Mendès-France de Péronne. Un dossier maintenant suivi de près par le rectorat d’Amiens. « Ces propos maladroits et regrettables montrent que l’échange entre l’auteur et les élèves a encore plus de raisons de se faire », estime le directeur académique de la Somme, Jean Hubac.

Prévue dans une librairie de la Somme, la rencontre se fera finalement dans les murs de l’établissement. Ce lundi, le proviseur du lycée Pierre Mendès-France a appelé l’écrivain pour préparer sa venue. Pour l’instant, la date du 16 novembre a été retenue.

« On verra s’ils osent me lancer des insultes racistes, poursuit Akli Tadjer. On m’a conseillé de parler du rôle de l’immigration pour l’équipe de France de football, mais ça ne m’intéresse pas. À Péronne, ville marquée par la première Guerre mondiale, j’ai envie de leur rappeler à quel point leur terre est gorgée du sang de Mohamed et de Messaoud. Ils sont venus mourir dans ces champs de betteraves, et on ne veut même plus prononcer leur prénom aujourd’hui. Je trouve ça très grave. »

Des lycéens de la Somme auraient refusé d’étudier un livre traitant de la guerre d’Algérie : ils sont accusés de racisme

Rennes (35) : Le bénévole à la Cimade escroquait des migrants
Wauquiez et Zemmour réunis à l'anniversaire de l'UNI

Commentaires

Accueil
Menu
X