Plein ecran

Mbappé « leader de demain » à la une du Time : « passé de la misère à la richesse; il a grandi dans des tours en passe de s’effondrer » (màj : traduction complète du passage)

11/10

Pour son édition internationale publiée jeudi 11 octobre, le prestigieux magazine américain Time a choisi de mettre à la une le jeune footballeur français.

« Mbappé incarne bien plus qu’un simple joueur de foot hors du commun », écrit encore le magazine.

« Il vit un conte de fées social, de la misère à la richesse. Sa vie a débuté dans les quartiers difficiles de banlieues de Paris, où les hautes tours en passe de s’effondrer entourent le centre brillant de la ville« .

Le Monde

Màj : Traduction fdesouche.com du passage, un peu différente de celle du monde, et complétée par un extrait de l’article non cité par le journal français

Pour beaucoup de Français, Mbappé incarne plus qu’un extraordinaire footballeur. Il incarne un conte de fées social, passant de la misère à la richesse. Son histoire a commencé dans les banlieues immigrées de Paris, durement frappées par la pauvreté, dont les hauts immeubles qui s’effritent cernent le cœur scintillant de la ville.

A l’image de Mbappé, 8 des 23 joueurs français de la Coupe du monde sont des fils d’immigrés africains issus des banlieues pauvres, comme les stars Paul Pogba, N’Golo Kanté et Blaise Matuidi.

« Oui! L’Afrique a remporté la Coupe du Monde! », avait commenté Trevor Noah, le présentateur sud-africain du Daily Show, après la victoire de la France. La remarque avait rendu la France furieuse. «Ce sont des citoyens français», avait notamment rétorqué l’ambassadeur de France auprès des États-Unis, Gérard Araud. « Ils sont fiers de leur pays. »

Pourtant, dans les rues de Bondy, banlieue parisienne où Mbappé est né et a été élevé par son père camerounais Wilfried et sa mère algérienne Fayza Lamari, la ferveur aura été en demi-teinte. Après des décennies de discrimination et un taux de chômage supérieur à 22%, les célébrations de juillet à Bondy ne furent pas aussi ferventes que celles annoncées par les médias. Bondy fait partie d’une zone ayant subi de violentes émeutes en 2005, alors que Mbappé n’avait que 6 ans.

La joie des habitants de Bondy était ainsi davantage vouée à célébrer l’un des leurs, plutôt que celle d’une nation, bien que Mbappé en soit parti en 2013 à 14 ans pour Monaco, sa famille vivant par ailleurs désormais dans le centre de Paris.

L’article complet du Time, en anglais

Espagne : émergence d'une droite anti-immigration, le parti "Vox" admire Isabelle la Catholique et s'inspire de Viktor Orbán
La ville de New York reconnaît à son tour un "troisième sexe"

Commentaires

Accueil
Menu
X