Plein ecran

Une mère soupçonnée d’avoir financé les attentats de Paris

Oct
2018

 

La Belge Véronique L. a envoyé plus de 65.000 euros à son fils djihadiste en Syrie. En mars 2015 notamment. Elle assure lui avoir seulement donné sa part d’héritage, mais la justice s’interroge.

Elle était déjà mise en examen pour avoir envoyé de grosses sommes d’argent à son fils djhadiste en Syrie. La Belge Véronique L., mère de Sammy Djedou, est désormais soupçonnée d’avoir financé les attentats novembre 2015 à Paris. C’est ce que révèlent ce mercredi France-Inter et la RTBF.

De quoi parle-t-on ?

C’est en octobre 2012, selon France-Inter, que Sammy Djedou a quitté la Belgique pour la Syrie. Il réclame rapidement de l’argent à sa mère.

« Une fois c’était pour une voiture, une fois c’était parce que sa maison avait brûlé, une fois c’était parce que sa femme allait accoucher et qu’il fallait une césarienne », selon la radio.

Véronique L. a versé, au total, plus de 65.000 euros à son fils. En plusieurs virements qui vont de son arrivée en Syrie jusqu’en mars 2015.

Sammy Djedou, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt dans le dossier du 13 novembre, serait mort en décembre 2016. Il aurait été tué par une frappe de drone, un tir ciblé des Américains, selon la RTBF.

Loi sur les « fake news » : l’Assemblée adopte le texte controversé
"Le racisme anti-Blancs n'existe pas pour les sciences sociales, ça n'a pas de sens" (France Culture)

Commentaires

Accueil
Menu