Plein ecran

Prisons : des députés proposent de faire payer les détenus pour financer leur incarcération

Oct
2018

(Merci à Vert)

Demander aux détenus de mettre la main à la poche pour financer leur incarcération. L’idée n’est pas nouvelle mais cette fois-ci, elle est proposée par plusieurs députés de Debout la France, du Rassemblement national et de l’UDI, qui ont déposé cette semaine une proposition de loi allant dans ce sens. Partant du constat que le nombre de places de prison est insuffisant en France et que les constructions d’établissements pénitentiaires sont coûteuses, les élus – parmi lesquels figurent Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan – suggèrent de mettre les détenus à contribution en leur faisant payer une partie de la facture. Objectif affiché: «alléger le coût de fonctionnement des prisons pour le contribuable et, en même temps, responsabiliser et réinsérer les détenus par le travail».

«Sachant qu’un détenu coûte en moyenne 100 € par jour, on pourrait imaginer une participation à hauteur de 20 %», indique le texte enregistré mercredi à la présidence de l’Assemblée nationale. Soit un peu plus de 600 euros par mois. Pour justifier cette mesure, les députés prennent l’exemple d’un citoyen amené à se faire soigner dans un établissement de santé et qui «doit acquitter un forfait hospitalier s’établissant en 2018 à 20 euros par jour». «Est-il normal que les malades qui n’ont pas choisi leur état soient pénalisés alors que les détenus qui ont fait le choix de transgresser la loi ne le soient pas?», interrogent-ils.

Paris : près de 50 millions d’euros blanchis par un réseau de prostitution nigériane
Marseille : des militants de Génération identitaire délogent l'ONG pro-migrants SOS Méditerranée de ses locaux (MàJ)

Commentaires

X
Accueil
Menu