Plein ecran

Des élus de gauche ne veulent pas d’un lycée d’Estienne d’Orves car ce héros de la résistance fusillé par les nazis était monarchiste

Oct
2018

 

Résistant mort en martyr, le capitaine Honoré d’Estienne d’Orves a été choisi pour donner son nom à un lycée de Carquefou (Loire-Atlantique). Mais des élus régionaux refusent ce nom d’un résistant de «droite monarchiste».

Le lycée «sans nom» devrait bientôt être -enfin- baptisé. Un an après son ouverture, l’avant-gardiste école de Carquefou (Loire-Atlantique) va finalement s’appeler «lycée Honoré d’Estienne d’Orves», du nom du résistant français mort en martyr en 1941 à Suresnes. Mais il s’en est fallu de peu pour qu’elle ne puisse jamais porter le nom de cet officier de marine mort en héros, et dont Hitler en personne avait refusé la grâce. En effet, le conseil d’administration (CA) de l’école s’était prononcé contre cette nomination qui n’était pas en «référence avec le projet numérique et scientifique de l’école». Mais ce sont surtout certains élus régionaux de gauche qui ont refusé de donner à un lycée le nom d’un «grand résistant de la droite monarchiste». Finalement, la présidence de la région a maintenu son choix initial et le nouveau nom du lycée devrait être officialisé dans les prochaines semaines.

Marseille : des militants de Génération identitaire délogent l'ONG pro-migrants SOS Méditerranée de ses locaux (MàJ)
USA : à 3,7% en septembre, le taux de chômage tombe à son plus bas niveau en 48 ans

Commentaires

X
Accueil
Menu