Plein ecran

« Les Animaux fantastiques 2 » : J.K. Rowling affronte des accusations de racisme

Sep
2018

 

J.K. Rowling, l’auteure de la saga fantastique Harry Potter est-elle raciste ? C’est une petite musique qui commence à circuler sur Internet depuis plusieurs années. L’Écossaise se voit accusée d’un certain nombre de maux : « anti-#MeToo » en refusant de remplacer Johnny Depp dans le casting des Animaux Fantastiques, « homophobe » en refusant d’expliciter la vie sentimentale de Dumbledore, « raciste » puisque les héros de ses livres seraient « tous blancs »…

L’écrivaine dont l’oeuvre gravite autour du thème de la tolérance a toujours réussi à écarter d’un tweet ou d’une déclaration ces attaques d’une minorité de ses fans. Mais cette dernière se fait de plus en plus insistante.

Dernière contestation à l’ordre du jour : le personnage joué par l’actrice coréenne Claudia Kim dans Les Animaux fantastiques : les Crimes de Grindelwald. Dans la dernière bande-annonce du film, ce personnage se révèle être une Maledictus, une femme condamnée à se transformer involontairement en animal. Cet animal n’est autre que Nagini, le serpent de Voldemort, l’ennemi mortel d’Harry Potter dans la saga originel.

Beaucoup de fans étaient extatiques devant ce nouveau lien entre l’ancienne saga et la nouvelle mais d’autres trouvaient que faire de ce personnage asiatique une créature maléfique était coupable. « Écoute Joanne (le prénom de J.K. Rowling, ndlr), a écrit une internaute, on a compris. Tu n’as pas intégré suffisamment de diversité dans tes livres. Mais faire de Nagini une femme coréenne, c’est n’importe quoi. Ajouter des choses comme ça pour jouer aux progressistes ne fait pas avancer la cause ».

Ecarté par France Culture, Michel Onfray renonce à son Université populaire de Caen
Il s’en prend à un handicapé à Tours (37) : un Marocain multirécidiviste jugé en novembre

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu