Plein ecran

S.O.S. Fdesouche : Permettez-nous de continuer à vous informer

04/10

Nous avons un temps pensé que la publicité pourrait nous permettre de nous passer de faire appel à vous. C’était une erreur. Les principales plateformes publicitaires ne veulent pas annoncer sur notre site, nous devons nous rabattre vers des annonceurs anglophones fort peu rémunérateurs.

Rien que ce mois-ci nous avons dû provisionner 2.400 euros pour l’avocat et 600 pour l’hébergement soit deux fois plus  que les revenus générés par le site sur la même période.

Nous avons travaillé sur une refonte plus que nécessaire du site, c’est 10.000 euros de plus qu’il nous faut trouver. Sans compter les 3.000 pour l’appli.

Nous avons renoncé depuis longtemps à pouvoir vivre du site et nous y consacrer à plein temps. Nous nous sommes arrangés avec nos métiers et nos familles pour faire en sorte de nous répartir la tâche afin de vous garantir un flux d’informations continu du matin au soir.

Mais si à ces sacrifices organisationnels s’additionnent des difficultés financières, avec la meilleure volonté du monde, notre tâche devient impossible à mener.

Nous espérons que vous serez nombreux à nous aider à relever ce nouveau défi et que vous serez ce jour au rendez-vous pour Fdesouche, comme lui l’a été chaque jour depuis 13 ans pour vous.

Par avance, merci.

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Si vous réglez par CB, il faut enlever le premier 0 quand vous entrerez votre numéro de téléphone


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option 1 : paiement mensuel



Abonnement mensuel


Option 2 : paiement hedomadaire



Abonnement hebdomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher
64, rue Anatole France
92300 Levallois-Perret
France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4

Royaume-Uni : selon le président de la première chaîne de supermarchés, "l'homme blanc est une espèce menacée dans les conseils d'administration"
Rennes (35) : un bénévole de la Cimade soupçonné d’escroquer des sans-papiers

Commentaires

Accueil
Menu
X