Plein ecran

Rodez (12) : le chef de la police municipale tué de plusieurs coups de couteau en pleine rue (MàJ)

Sep
2018

29/09/18

Alexandre Dainotti, l’assassin présumé de Pascal Filoé est en garde à vue depuis jeudi. Il reconnaît avoir agi par vengeance. Il devrait être déféré au parquet de Montpellier aujourd’hui.

à l’issue d’une nuit de garde à vue, hier matin, les policiers de la brigade de sûreté urbaine de Rodez et leur collègue du SRPJ de Toulouse ont décidé de prolonger l’interrogatoire d’Alexandre Dainotti. Certainement pour éclaircir quelques points restés dans l’ombre. Car sur l’essentiel, il a parlé.

Notamment sur le fait d’avoir «agi par vengeance», après que son chien lui a été retiré par la police le 18 septembre. Une vengeance qu’il nourrissait depuis lors, à l’égard des représentants de l’ordre et, en particulier, de Pascal Filoé. Il avait identifié comme la source de son ressentiment, le cadre de la mairie qui n’a pourtant jamais cessé d’ouvrir avec lui un dialogue constructif.
(…)
Au fil de l’enquête, la personnalité d’Alexandre Dainotti se dessine peu à peu. Selon des proches du dossier, le principal suspect dans cette affaire n’avait pas d’addiction à l’alcool ou aux stupéfiants. De plus, au moment des faits, il semblerait qu’il n’était pas sous l’empire d’un état alcoolique ou de drogue.

Par ailleurs, si Alexandre Dainotti peut être considéré comme un «marginal», il n’était pas sans domicile fixe. Il avait eu un travail, au moins durant un temps, et un logement, toujours selon un proche de l’enquête.
La Dépêche


27/09/18

Le suspect serait un homme d’une quarantaine d’années, nouvel arrivant en Aveyron. Il serait connu des services de police.

RTL


Pascal Filoé, directeur de la Prévention et de la Sécurité Publique à la ville de Rodez, a été agressé jeudi matin devant la mairie. Il aurait reçu trois coups de couteau. Il est décédé des suites de ses blessures.

L’agression a eu lieu, à 10 heures ce jeudi matin, rue Douls devant l’Hôtel de Ville de Rodez. Un homme s’est jeté sur le Directeur de la Prévention et de la Sécurité Publique de la ville, Pascal Filoé, et lui a porté trois coups de couteau.

Pour l’instant, aucune information n’a filtré quant aux motivations de l’agresseur. Poursuivi par un employé municipal après les faits, il s’est réfugié dans une boutique proche. C’est là qu’il a été arrêté par la police.

France 3

Sapeurs-pompiers agressés en intervention : "Nous arrivons face à des gens qui n'ont pas envie de nous voir"
Entrisme : ces indigénistes qui s’invitent dans les écoles de certains quartiers

Commentaires

Accueil
Menu
X