Plein ecran

Ouistreham (14) : un collectif dénonce des « violences policières » à l’encontre des migrants

25/09

Le collectif d’aide aux migrants à Ouistreham (Normandie) a publié vendredi 21 septembre deux vidéos et plusieurs photos sur son compte Facebook montrant des migrants inconscients au sol, victimes de jets de gaz lacrymogène.

Le Collectif d’aide aux migrants à Ouistreham (Camo), en Normandie, a publié, vendredi 21 septembre, sur sa page Facebook plusieurs photos et deux vidéos relatant des « épisodes de gazages », comme les nomment les bénévoles qui dénoncent les violences exercées par les policiers à l’encontre des migrants.

Sur les photos, on peut voir trois jeunes migrants allongés par terre, visiblement sonnés, se tenant le visage. L’un d’eux a les yeux rouges.

La première vidéo montre un homme inerte traîné au sol par un gendarme. Quelques secondes plus tard, trois autres membres des forces de l’ordre viennent lui prêter main forte pour éloigner le migrant de la route et le déposer de l’autre côté des barrières. Quand les policiers le relâchent, l’homme s’écroule par terre.

Dans la deuxième vidéo, on aperçoit plusieurs gendarmes avec des bombes lacrymogènes dans les mains. Les migrants, autour d’un homme à terre, demandent l’assistance d’un médecin. « Il a rien, vous savez très bien qu’il a rien », leur dit une voix féminine. Le migrant reste pourtant au sol.


Ces séquences ont été tournées par des migrants mercredi 19 et jeudi 20 septembre en fin d’après-midi aux abords du port de Ouistreham (…)

infomigrants.net

Clermont-Ferrand (63) : une jeune étudiante violée en pleine rue, l'agresseur aurait attaqué une autre femme 1h plus tôt (Màj)
Haut-Adige : Tensions nationalistes accrues entre l’Autriche et l’Italie

Commentaires

Accueil
Menu
X