Plein ecran

Sécurité : leurs stratégies quand elles rentrent en métro

23/09

Lorsqu’elles rentrent seules le soir, à pied ou en transports, les Franciliennes adoptent des stratégies pour se sentir plus rassurées, espérer éviter une mauvaise rencontre. Comme en témoigne ce groupe de copines croisé sur les quais de la bibliothèque François-Mitterrand : Mathilde, 20 ans (Fontenay-aux-Roses), Anaée, 20 ans (Fresnes), Julie, 19 ans (Paris), Coline, 20 ans (Maisons Alfort), Apoline, 20 ans (Paris), Lucie, 20 ans (Saint-Maur).

Adaptent-elles leur tenue ? La réponse tombe comme une évidence : «Oui, c’est même naturel», affirment-elles en choeur. «Quand tu vas à une soirée, tu prends tes affaires et tu t’habilles chez des potes ! ». « Déjà qu’en pantalon, il y a tellement de regards pervers. Alors en jupe… », souffle Lucie, 20 ans, de Saint-Maur (94). […]

«Il y a des regards qui déshabillent, poursuit Apoline, 20 ans. Je me souviens d’une fois dans le métro où un type s’est assis devant mois et m’a détaillé de haut en bas. Comme si j’étais devant un scanner ». «On calcule en avance. Il y a encore quelques jours, j’étais habillée en short pour le travail, mais j’ai pris un pantalon que j’ai mis avant de prendre le métro», explique Anaée, 20 ans, de Fresnes (94).

Le Parisien

Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise qui veut diriger la Francophonie
Le forain Marcel Campion fait scandale en qualifiant les homosexuels de "pervers"

Commentaires

Accueil
Menu
X