Plein ecran

Monseigneur di Falco, l’évêque pro-migrants qui a provoqué la faillite de son diocèse en dilapidant des millions d’euros

23/09

REVELATIONS – En quittant le diocèse de Gap l’an dernier, monseigneur Jean-Michel di Falco a laissé un trou de plusieurs millions d’euros ardoise. Outre un train de vie somptuaire, le prélat avait lancé un projet pharaonique de Lourdes bis que doit enterrer son successeur.

C’était une étoile de l’épiscopat, ami des people et aimé des médias, doté d’un profond carnet d’adresses et d’un indéniable pouvoir de séduction. (…) En quittant ce dernier poste à l’été 2017, il a laissé les caisses de l’évêché dans un état désastreux, selon son successeur, Mgr Xavier Malle, qui a fait réaliser deux audits sur la situation financière du diocèse qu’il juge aujourd’hui « en faillite ».

Mgr di Falco menait grand train, faisant réaliser des travaux somptuaires dans sa demeure et s’entourant d’une intendance digne d’un ministre. Surtout, il avait lancé un projet pharaonique pour bâtir une basilique célébrant les apparitions de la Vierge à une jeune bergère du cru, Benoîte Rencurel, en 1664.

(…) Ce « Lourdes bis » n’a jamais vu le jour. Mais sa facture, de 21 millions d’euros, est bien réelle. Mgr Malle doit faire subir au diocèse de Gap une douloureuse cure d’austérité, tout en se désolant de l’incurie de son prédécesseur. (…)

(…) Le JDD


Monseigneur di Falco en septembre 2015 : « (…) Honte de mon pays, la France, qui à plus de 50 % de sa population refuse l’accueil des exilés. Honte de certains politiques qui tiennent des propos inqualifiables lorsqu’ils parlent de « ces gens-là ! » comme ils les désignent avec mépris. Honte des chrétiens prompts à descendre dans la rue pour d’autres causes mais qui semblent ignorer cette tragédie. Mais qu’est donc devenue la Manif pour tous ? Si elle est pour tous elle est aussi pour les migrants ! Honte de moi-même qui pousse ce cri pour ne pas être complice de cet assourdissant silence. Honte de notre génération qui refuse de reconnaître que notre continent récolte aujourd’hui ce qu’il a semé hier ! »

Le Dauphiné

Quand Charles Consigny estime qu’il « est plus simple de réussir dans les médias quand on est fils d’immigré, noir et pd que Français de souche blanc et hétéro »
Accrochage entre l'Aquarius et les gardes-côtes libyens

Commentaires

Accueil
Menu
X