Plein ecran

Effondrement de l’octroi de prénoms du calendrier grégorien : 26% des naissances en France, 13% dans le 93 (Màj : LCI s’en félicite)

19/09

Suite à la récente polémique liée à « l’affaire du prénom » qui a opposé Eric Zemmour à l’animatrice Hapsatou Sy, il était intéressant d’analyser l’évolution de l’octroi des prénoms français « classiques » autrement dit issus du calendrier grégorien depuis le siècle dernier.

Afin de réaliser cette étude, nous sommes partis de la base INSEE téléchargeable sur leur site et d’en étudier l’évolution au regard du calendrier grégorien, dont la liste de base est constituée de 500 prénoms environ (listés en bas d’article), qui a été élargie aux variations de genre (Bernard > Bernadette) et aux prénoms composés, soit environ 2000 prénoms sur les 30000 que comporte la liste complète.

Ne sont donc pas considérés comme associés au calendrier grégorien, la plupart des prénoms :
> liés à la religion musulmane, à quelque rares exception près
> d’origine régionale marquée (Bixente, Ivo, Patriziu, Fañch…)
> d’origine étrangère non musulmane ou « télévisuelle » (Alberto, Miguel, Sue-Helen, Arya, …)

Analyse nationale de 1900 à nos jours

De 1900 à 1965, ce taux est systématiquement au dessus des 80%, voire 90%.
Le seuil des 80% est subitement rompu en 1965, possiblement à l’issue de l’indépendance de l’Algérie.
Le taux d’octroi de prénoms du calendrier grégorien va ensuite subir une importante érosion dans les années 70, potentiellement en raison de la possibilité offerte aux immigrés de procéder légalement au regroupement familial à partir de 1976, mais aussi en conséquence de mai 1968, dont le courant libertaire va probablement élargir le périmètre à des prénoms peu usités jusqu’alors (noms de fruits pour les filles, vedettes anglophones du cinéma ou de la musique…).
Les années Mitterrand (81-95), voient un ralentissement de la tendance, à l’image de l’octroi de prénoms musulmans, qui se stabilise pendant 15 ans (cf. étude spécifique)
A partir de 1995, la baisse du taux d’octroi de prénoms du calendrier grégorien accélère nettement, pour ralentir depuis la fin des années 2000, probablement conséquence du retour à la mode des prénoms anciens, notamment pour les enfants issus de foyers aisés et « bobo ».

Analyse départementale de 1986 à nos jours

En 1986, la quasi-totalité des départements français observe un taux d’octroi supérieur à 60% de prénoms issus du calendrier grégorien, exception faite des départements proches des métropoles parisiennes, lyonnaises et marseillaises (où l’octroi est cependant au dessus des 50%, même en Seine Saint-Denis).
Cette situation va nettement changer à la fin des années 1990, à l’image de l’accélération de l’octroi de prénoms musulmans (cf.étude).
1996 voit pour la première fois 2 départements passer sous les 50% (Seine Saint-Denis et Bouches du Rhône).
Le phénomène est subit : le taux passe sous les 50% au niveau national en 1997.
A partir des années 2000, il devient rare de trouver des départements où l’octroi de prénoms du calendrier grégorien est majoritaire.
Actuellement, l’octroi de prénoms du calendrier grégorien devient quasiment marginal dans certains département (13% en Seine-Saint-Denis !)
Seuls 3 départements, dont les chiffres de natalité sont très bas, voient ce taux au dessus de la moyenne (Cantal, Gers, Lozère…), à noter Paris, où ce taux est plus de 10 points au dessus de la moyenne nationale…

La liste de base des prénoms du calendrier grégorien utilisés pour l’étude :
Basile, Geneviève, Odilon, Edouard, Balthazar, Mélaine, Melchior, Tiffany, Aldric, Cédric, Raymond, Virginie, Lucien, Alix, Guillaume, Hortense, Pauline, Tatiana, Hilaire, Yvette, Nina, Rémi, Marcel, Roseline, Gwendal, Prisca, Marius, Fabien, Sébastien, Agnès, Vincent, Banard, François, Paul, Pauline, Timothé, Angèle, Manfred, Thomas, Gildas, Jacinthe, Martine, Marcelle, Ella, Siméon, Théophane, Blaise, Nelson, Oscar, Véronique, Agathe, Dorothée, Gaston, Eugénie, Jacqueline, Apolline, Arnaud, Félix, Béatrice, Valentin, Claude, Georgina, Jordan, Julienne, Lucile, Onésime, Alexis, Bernadette, Gabin, Aimée, Damien, Isabelle, Lazare, Modeste, Roméo, Nestor, Honorine, Léandre, Romain, Albin, Aubin, Jonathan, Charles, Guénolé, Marin, Casimir, Olivia, Colette, Félicie, Nathan, Jean, Françoise, Vivien, Rosine, Justine, Pol, Rodrigue, Mathilde, Louise, Bénédicte, Patrice, Patrick, Cyrille, Joseph, Axelle, Clémence, Léa, Rébecca, Victorien, Catherine, Karine, Humbert, Larissa, Habib, Gontran, Gladys, Amédée, Benjamin, Hugues, Valéry, Sandrine, Richard, Isidore, Irène, Marcellin, Clotaire, Baptiste, Julie, Gautier, Fulbert, Stanislas, Jules, Ida, Ludivine, Maxime, César, Anicet, Parfait, Emma, Odette, Théotime, Anselme, Alexandre, Georges, Fidèle, Marc, Alida, Zita, Valérie, Catherine, Robert, Brieuc, Florine, Jérémie, Tamara, Boris, Zoé, Philippe, Jacques, Ewen, Florian, Sylvain, Judith, Marien, Prudence, Domitille, Gisèle, Désiré, Pacôme, Solange, Estelle, Mayeul, Achille, Maël, Orlane, Rolande, Aglaé, Matthias, Denise, Brendan, Honoré, Pascal, Eric, Célestin, Erwan, Yves, Bernardin, Constantin, Emile, Quitterie, Rita, Didier, Donatien, Sophie, Bérenger, Augustin, Germain, Aymar, Géraldine, Maximin, Ferdinand, Jeanne, Lorraine, Pétronille, Justin, Ronan, Blandine, Kévin, Clotilde, Igor, Norbert, Gilbert, Médard, Diane, Landry, Barnabé, Guy, Antoine, Elisée, Valère, Germaine, Régis, Hervé, Léonce, Gervais, Romuald, Silvère, Alban, Audrey, Baptiste, Aliénor, Eléonore, Salomon, Prosper, Anthelme, Fernand, Irénée, Paul, Pierre, Adolphe, Martial, Aaron, Esther, Goulwen, Thierry, Martinien, Thomas, Florent, Antoine, Nolwen, Mariette, Raoul, Edgar, Killian, Priscillia, Thibault, Amandine, Hermine, Marianne, Iphigénie, Ulrich, Benoit, Olga, Yolande, Jason, Olivier, Enzo, Eugène, Henri, Joël, Camille, Donald, Vladimir, Elvire, Arlette, Charlotte, Marcelline, Frédéric, Arsène, Micheline, Elie, Marina, Rodolphe, Térence, Victor, Madeleine, Wandrille, Brigitte, Christine, Ségolène, Jacques, Valentine, Anne, Hannah, Joachin, Aurèle, Nathalie, Samson, Beatrix, Loup, Marthe, Juliette, Ignace, Alphonse, Julien, Eymard, Lydie, Vianney, Abel, Gaétan, Dominique, Amour, Laurent, Claire, Gilberte, Suzanne, Clarisse, Hippolyte, Evrard, Alfred, Marie, Armel, Roch, Hyacinthe, Hélène, Laétitia, Eudes, Bernard, Samuel, Christophe, Grâce, Ombeline, Fabrice, Rose, Barthélémy, Louis, Natacha, Monique, Augustin, Elouan, Médéric, Sabine, Fiacre, Aristide, Gilles, Jossué, Ingrid, Grégoire, Iris, Moïse, Rosalie, Raïssa, Bertrand, Eva, Reine, Adrien, Béline, Nativité, Alain, Omer, Inès, Adelphe, Glenn, Vinciane, Apollinaire, Aimé, Dolores, Roland, Edith, Hildegarde, Lambert, Renaud, Véra, Nadège, Emilie, Davy, Matthieu, Déborah, Jonas, Mélissa, Maurice, Faustine, Thècle, Hermann, Côme, Damien, Vincent, Venceslas, Gabriel, Michel, Raphaël, Jérôme, Ariel, Mélodie, Muriel, Thérèse, Léger, Ruth, Gérard, Sybille, Aure, Bérénice, François, Frank, Orianne, Sarah, Camélia, Capucine, Eglantin, Daphne, Fleur, Placide, Bruno, Gustave, Serge, Pélagie, Thaïs, Denis, Ghislain, Virgile, Firmin, Edwin, Séraphin, Wilfried, Géraud, Céleste, Gwendoline, Juste, Thérèse, Edwige, Baudoin, Solène, Luc, Cléo, René, Adeline, Aline, Céline, Ursule, Elodie, Salomé, Sara, Simon, Florentin, Crépin, Dimitri, Emeline, Jude, Narcisse, Bienvenue, Maéva, Quentin, Toussaint, Gwenaël, Hubert, Aymeric, Charles, Jessé, Sylvie, Zacharie, Bertille, Léonard, Carine, Dora, Geoffroy, Maturin, Théodore, Léon, Noé, Martin, Vérane, Christian, Brice, Sidoine, Albert, Arthur, Léopold, Malo, Victoire, Gertrude, Marguerite, Mégane, Elisabeth, Elise, Hilda, Aude, Tanguy, Edmond, Octave, Cécile, Clément, Flora, Catherine, Delphine, Séverin, Jacques, Saturnin, André, Tugdual, Florence, Viviane, Xavier, Barbara, Gérald, Gérard, Nicolas, Ambroise, Eulaire, Romaric, Daniel, Chantal, Jocelyn, Lucie, Odile, Ninon, Alice, Adélaïde, Gaël, Judicaël, Olympe, Briac, Gatien, Urbain, Isaac, Jacob, Théophile, Françoise, Xavière, Gratien, Armand, Adèle, Manuel, Noël, Etienne, Fabiola, Gaspard, David, Roger, Colombe, Sylvestre

Nîmes : il circule à scooter sur un trottoir et blesse grièvement une mère et son bébé, 4 mois de prison avec sursis
Sara Daniel : « Débat sur l'immigration : une défaite de la pensée à gauche ? »

Commentaires

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs.

Accueil
Menu
X