Plein ecran

Ian Brossat (PC) : « Je suis favorable à la régularisation de tous les réfugiés qui sont actuellement sur le territoire français, qu’ils aient l’asile ou non »

Sep
2018

Le chef de file du Parti communiste aux élections européennes, Ian Brossat, déplore l’évolution du discours de Jean-Luc Mélenchon sur la question des migrants et les propos sur les migrants de Sahra Wagenknecht en Allemagne.

 

Je suis favorable à la régularisation de tous les réfugiés qui sont actuellement sur le territoire français, qu’ils aient l’asile ou non.

La gauche veut-elle toujours accueillir des migrants ? Dans quelles conditions et dans quelles proportions ? En Allemagne, le débat enflamme le parti Die Linke depuis que l’une de ses figures, Sahra Wagenknecht, a lancé « Aufstehen », un mouvement à la tonalité anti-migrants. […]

En France, Jean-Luc Mélenchon tient un argumentaire similaire depuis la dernière présidentielle. En matière d’immigration, le leader de La France insoumise propose d’une part « d’assumer le devoir d’humanité » envers les réfugiés et d’autre part de « lutter contre les causes des migrations ». Lors de son discours de rentrée à Marseille, il a aussi repris l’idée selon laquelle le recours à l’immigration est un moyen pour le patronat de faire pression sur les salaires. […]

Que vous inspire les mots d’ordre du nouveau mouvement lancé en Allemagne par Sahra Wagenknecht ?

J’observe que le parti Die Linke a majoritairement choisi de maintenir une ligne d’accueil des réfugiés. Sahra Wagenknecht est une dissidente, elle a été mise en minorité au dernier congrès. Elle a décidé de créer son propre mouvement qu’elle décrit comme une gauche anti-migrants. Or de mon point de vue, la gauche anti-migrants, ça n’existe pas, c’est comme un lion végétarien. La solidarité à l’égard des plus déshérités est dans l’ADN de la gauche et ceux qui flanchent et cèdent à l’extrême droite sur un sujet pareil n’ont plus rien à voir avec la gauche.

Partout en Europe, l’extrême droite porte son venin xénophobe et raciste. En cet instant, certains nous expliquent qu’il faudrait que la gauche courbe l’échine. […]

Nouvel Obs

Macron va «reconnaître» les tortures infligées à Maurice Audin par l’armée française en Algérie
Allemagne : le patron du renseignement, vilipendé par la gauche et les médias pour avoir démenti l'existence de "chasses anti-migrants", est soutenu par son ministre

Commentaires

Accueil
Menu
X