Plein ecran

Foot/Pays-Bas : une loi pourrait obliger les joueurs binationaux à faire très tôt le choix de leur «nationalité sportive»

08/09

Le choix fait par plusieurs joueurs néerlandais d’origine marocaine d’opter pour les Lions de l’Atlas est de moins en moins accepté aux Pays-Bas qui accusent un agent marocain, en l’occurence Mustapha Nakhli, de « voler » les meilleurs éléments. Face à cet exode, les autorités néerlandaises s’apprêtent à faire voter une loi obligeant les binationaux à faire le choix dès leur jeune âge pour leur équipe nationale.

La Fédération néerlandaise de football a du mal à digérer le choix fait par les binationaux, notamment le dernier en date, Nacer El Mezouari, qui a décidé de répondre à l’appel de Hervé Renard pour le match contre le Malawi et d’opter définitivement pour les Lions de l’Atlas alors qu’il avait joué pour les espoirs Oranje.

Interrogé par les médias néerlandais, et rapporté par le journal Al Akhbar, celui qui est accusé d’être derrière ces choix, l’agent Mustapha Nakhli, explique ces départs par le poids de la famille et la politique très convaincante menée depuis quelques années par la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Il a nié par ailleurs la supposée pression du Maroc sur les familles des joueurs pour les inciter à opter pour les Lions. En plus de Nacer El Mezouari, Nakhli a réussi à convaincre Hakim Ziyech , Karim El Ahmadi, Nordin et Sofyan Amrabat et la liste pourrait s’allonger dans les prochaines années, le pays regorgeant de belles pépites d’origine marocaine. […]

Ce choix devra être exprimé avant l’âge de 13 ans, explique le journal, selon lequel les autorités sportives des Pays-Bas ne veulent plus dépenser de l’argent pour la formation des joueurs et de les voir ensuite partir pour d’autres nations. Pour le journal, d’autres pays pourraient suivre les pas des Pays-Bas en obligeant les binationaux à faire très tôt le choix de leur nationalité sportive.

bladi

L'AfD devance pour la première fois la CDU de Merkel dans l'est de l'Allemagne
Malaise : Mélenchon traite Macron de "xénophobe", mais face au Président, le leader de la France Insoumise n'assume plus ses propos (MàJ)

Commentaires

Accueil
Menu
X