Plein ecran

Un rapport remis à Macron pour réformer l’islam de France

Sep
2018

Un rapport qui va être remis à Emmanuel Macron préconise plusieurs mesures pour la réorganisation de l’islam de France, parmi lesquelles l’instauration d’un « Tracfin islamique » et d’une taxe sur les produits halal.

C’est un rapport bientôt remis au pouvoir et dont les propositions devraient faire du bruit. Europe 1 a pu consulter un rapport de plusieurs centaines de pages coordonné par Hakim El Karoui, un l’intellectuel spécialiste de l’histoire de l’islam pour l’Institut Montaigne, à propos de l’organisation de l’islam de France. Dans son discours devant les parlementaires réunis en Congrès, Emmanuel Macron l’avait promis : « À l’automne, l’islam de France sera organisé ». Un changement de paradigme qui pourrait s’appuyer sur plusieurs mesures chocs qu’Europe 1 révèle vendredi matin dans la matinale de Nikos Aliagas.

Une surveillance accrue des flux financiers liés à l’islam

L’organisation des pèlerinages plus contrôlée

Une taxe sur le halal collectée par un nouvel organisme

(…)

L’UOIF battue en brèche. Le rapport pointe enfin un risque de « l’islamisation des musulmans » et ne mâche pas ses mots sur l’UOIF, l’Union des organisations islamiques de France. Il le décrit comme en perte de vitesse, enfermé dans des rigidités idéologiques avec comme seul message, un discours victimaire. Si l’institut Montaigne avance des mesures potentiellement explosives, c’est que le pouvoir a besoin que des choses soient dites pour pouvoir avancer et prendre des décisions. Et Hakim El Karoui ne prend pas de gants : « L’islam de France, contrairement à ce que l’on dit, n’est pas pauvre. Il faut juste que ceux qui l’appauvrissent s’écartent de la gestion des flux financiers. »

"Comment on fait les bébés ?"
Photo officielle du Bayern Munich pour son sponsor brasseur

Commentaires

Accueil
Menu