Plein ecran

Maroc : quand des élus locaux islamistes se servent de leur visa Schengen pour rester illégalement en Europe

06/09

En à peine quelques mois plusieurs élus sous la bannière du Parti de la justice et de développement (PJD), d’idéologie islamiste, se sont installés définitivement et surtout clandestinement en Europe après avoir profité de leur visa Schengen rapporte le journal Aujourd’hui le Maroc, qui fait part d’une inquiétude croissante de la part du parti islamiste.

Tout a commencé en mars dernier lorsqu’une conseillère communale âgée de 26 ans a décidé de rester en France malgré l’expiration de son visa d’entrée. Entre temps, elle s’est désengagée de toutes ses responsabilités locales.

Quelques semaines plus tard, un autre élu du PJD de la commune d’Aït Melloul s’est installé illégalement en France et ne veut plus revenir au Maroc.
Le mois dernier, un autre cas a été enregistré, toujours dans la même région et issu du même parti. Un élu de la ville de Taroudant siégeant au conseil communal de Machraa El Aïn n’est pas revenu au Maroc après l’expiration de son visa de tourisme.

bladi

La Norvège envisage de retirer le statut de réfugié à 1 600 migrants et de les renvoyer en Somalie où la situation s'est "améliorée"
Un déplacement aller-retour d'Edouard Philippe dans les Hautes-Alpes facturé 150.000 euros

Commentaires

Accueil
Menu
X