Plein ecran

Le Premier ministre tchèque veut un « plan complet » européen pour arrêter la migration : « Nous devons défendre ce que nos ancêtres ont édifié pendant plus de 1000 ans »

Août
2018

Le Premier ministre tchèque, Andrej Babis, connu pour ses positions anti-migrants, s’est prononcé lundi dans la presse pragoise en faveur de la mise en place d’un « plan d’action complet » visant à arrêter les migrations illégales, à la veille de son déplacement en Italie et à Malte.

« Si l’Italie et Malte n’accueillent pas (les migrants illégaux), c’est l’Espagne qui les prendra. Et ainsi, nous lançons encore un message aux migrants qu’il est bien possible de se rendre en Europe, du Maroc via l’Espagne. Cela doit cesser, sinon nous n’arrêterons pas le flux migratoire », a affirmé M. Babis.

« Je m’apprête à en parler avec les dirigeants européens et à prendre part à la mise en place d’un plan d’action complet », a ajouté M. Babis, homme d’affaires milliardaire et chef du mouvement populiste ANO, dans les colonnes du journal Dnes.

(…) « Le problème (des migrations illégales) est absolument fondamental. Nous devons défendre ce que nos ancêtres ont édifié pendant plus de mille ans », a aussi affirmé le chef du gouvernement tchèque.

Romandie.com

Grevenbroich (All.) : une Allemande de 35 ans violée par deux jeunes Guinéens dans un foyer pour demandeurs d'asile
Il y a 60 ans, à Brazzaville, de Gaulle posait les jalons de la décolonisation de l’Afrique noire

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu