Plein ecran

Chemnitz (All.) : un Allemand tué par des migrants, des milliers de citoyens manifestent contre l’immigration, « Fake News » de Merkel et des médias (MàJ)

05/09

09/09/2018

Allemagne : 3 habitants de Chemnitz sur 4 ne se sentent pas en sécurité lorsqu’ils sortent le soir, selon une enquête

07/09/2018

Y a-t-il eu ou non une chasse à l’homme à Chemnitz ? La controverse sur cette question s’amplifie. Hans-Georg Maaßen, président de l’Office fédéral pour la protection de la constitution [renseignement intérieur] exprime ses sérieux doutes au journal « Bild » et il contredit ainsi la chancelière.

« Je partage le scepticisme vis-à-vis des informations de presse concernant les chasses à l’homme de l’extrême droite à Chemnitz. Nous n’avons à la Protection de la constitution aucune information fiable permettant de dire que de telles chasses à l’homme aient eu lieu » , a déclaré Maaßen.

Maaßen ajoute : « J’estime avec prudence qu’il y a de bonnes raisons de penser qu’il s’agit d’une fausse information intentionnelle visant sans doute à détourner l’opinion publique du meurtre de Chemnitz. »

(Traduction Fdesouche)

Focus.de


06/09/2018

BERLIN – Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, explique dans un entretien publié jeudi qu’il serait allé manifester à Chemnitz après le meurtre que deux migrants sont soupçonnés d’avoir commis s’il ne faisait pas partie du gouvernement.

« Les gens sont énervés et outrés à cause de ces homicides et je le comprends », dit Horst Seehofer dans cet entretien accordé au Rheinische Post. « Si je n’avais pas été ministre, je serais descendu dans la rue en tant que citoyen (…) Je comprends que les gens protestent, cela ne fait pas d’eux des nazis », ajoute-t-il, au risque d’aggraver les tensions gouvernementales liées à l’immigration.

(…) Yahoo News


05/09/2018

Plus d’une semaine après l’attaque au couteau mortelle dont a été victime à Chemnitz un Allemand de 35 ans, la police recherche un troisième suspect. (…) L’homme recherché est un demandeur d’asile irakien. Le tribunal d’instance a lancé un avis de recherche public concernant cet homme de 22 ans.

(…) Lr-online.de

Merci à Gaston


Le Premier ministre de Saxe dénonce la fake news de Merkel et des médias : « Il n’y a pas eu de chasse à l’homme ni de pogroms à Chemnitz » (MàJ : nouvelle traduction)


04/09/2018

Allemagne : le Procureur général de Saxe contredit Merkel et déclare qu’il n’y a pas eu de « chasse anti-immigrés » à Chemnitz


01/09/2018

Plusieurs milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Chemnitz dans l’est de l’Allemagne samedi après-midi. (…) Cette ville de Saxe est le théâtre de plusieurs rassemblements depuis une semaine, devenant l’épicentre de la mobilisation contre les demandeurs d’asile en Allemagne après le meurtre d’un Allemand à coups de couteau le week-end dernier. Un homicide pour lequel la justice a arrêté un Irakien et un Syrien.

Quelque 6000 personnes ont défilé à l’appel de divers mouvements de droite radicale mais aussi du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) et du mouvement anti-islam et anti-Merkel Pegida.

Certains scandaient «nous sommes le peuple» ou encore «Merkel doit partir» en portant des drapeaux allemands. D’autres défilaient avec de grands portraits de «victimes» d’attaques perpétrées, selon eux, par des demandeurs d’asile.

(…) Tribune de Genève


31/08/2018

Jeudi à Chemnitz, dans l’est de l’Allemagne, ils étaient des centaines à se rassembler à nouveau contre la politique migratoire allemande, cette fois dans le calme, quatre jours après le meurtre d’un homme qui aurait été tué par un jeune Irakien.

Plusieurs centaines de militants anti-immigration, brandissant des drapeaux allemands, chantant l’hymne national, et promettant de « résister » et de « défendre l’avenir de [leurs] enfants », se sont regroupés devant le stade de Chemnitz, dans l’est de l’Allemagne jeudi 30 août, à l’appel d’un groupuscule local d’extrême droite « Pro Chemnitz ». Depuis dimanche et le meurtre d’un homme présenté sous le nom « Daniel H. », des manifestations xénophobes ont éclaté dans ce fief des mouvements anti-immigration Pegida et AfD (Alternative pour l’Allemagne).

« Ordre et sécurité », pouvait-on lire sur les calicots, ou encore « Le peuple se lève ». « Tous les jours, je vois des gens âgés, des jeunes défavorisés, des Allemands, et quand on voit tout ce que les demandeurs d’asile obtiennent, je ne veux pas en dire plus, ce n’est pas étonnant que les gens explosent », dit à l’AFP un des participants.

(…) France 24


27/08/2018

Chemnitz – L’un des deux auteurs présumés de l’agression mortelle sur trois Allemands a déjà un casier judiciaire. L’Irakien âgé de 22 ans a été reconnu coupable de trafic de drogue et d’agressions.

Le Syrien de 23 ans, en revanche, n’a aucun casier judiciaire. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne soit pas connu des services de police.

Ce qui est certain, c’est que l’Irakien et le Syrien n’ont pas agi pour se protéger. D’après le procureur, selon l’état actuel des connaissances, « aucune situation d’autodéfense pour les deux auteurs (du crime) ».

Le tribunal de district de Chemnitz a émis lundi un mandat d’arrêt contre les deux hommes. Ils sont accusés d’avoir poignardé « sans raison » trois Allemands dans la nuit de samedi à dimanche lors d’une fête municipale.

Un père de famille âgé de 35 ans est décédé des suites de l’attaque au couteau, deux autres Allemands ont été grièvement blessés.

JungeFreiheit.de


Près de 2 000 personnes se sont rassemblées. Cette manifestation intervient au lendemain d’une « chasse collective » aux immigrés dans la ville de Chemnitz.

Des milliers de sympathisants d’extrême droite se sont rassemblés lundi 27 août, dans la soirée, à Chemnitz sous haute tension. Cette manifestation intervient au lendemain d’une « chasse collective » aux immigrés dans cette ville de l’ex-RDA, dénoncée avec véhémence par Angela Merkel.

« Merkel doit partir », scandaient certains manifestants, arborant des drapeaux allemands, du parti d’extrême droite AfD, et des pancartes telles que : « Arrêter le flot de demandeurs d’asile » ou « Défendre l’Europe ! ».

Mot d’ordre de ce rassemblement organisé par le mouvement Pegida : exiger que le gouvernement allemand garantisse « la sécurité de ses citoyens » après le meurtre d’un Allemand de 35 ans vraisemblablement commis par deux jeunes étrangers, un Syrien et un Irakien.

Le Monde


Les individus arrêtés sont un Syrien de 23 ans et un Irakien de 22 ans. Ils sont fortement soupçonnés d’avoir tué un Allemand de 35 ans et blessé grièvement deux autres hommes.

Merkur.de


26/08/2018

Allemagne – Une violente altercation a eu lieu lors du festival de Chemnitz. Un assaillant a sorti un couteau et blessé grièvement plusieurs personnes, l’une d’elles, un Allemand de 35 ans, a succombé à ses blessures. La fête a été annulée.

Vers 15H, deux groupes d’hommes de différentes nationalités se sont affrontés et la situation s’est vite aggravée. D’après des sources qui n’ont pas encore été confirmées par la police, un groupe hommes est venu en aide à une femme agressée par l’autre groupe d’individus.

Lors de la rixe, trois Allemands (33, 35 et 38 ans) ont été grièvement blessés

Deux suspects de 22 et 23 ans ont été arrêtés.

La police n’a pas fourni de détails sur la nationalité des agresseurs.

Bild / Stern.de


Chemnitz (All.) : l’AfD et Pegida appellent à un rassemblement après une bagarre mortelle avec des gens « de diverses nationalités » (MàJ : condamnation de Merkel)

"L’islamisation à visage découvert" en Seine-Saint-Denis au coeur du prochain livre des journalistes Davet et Lhomme
Suspicion de choléra dans un avion en provenance d'Algérie : les passagers pris en charge à Perpignan

Commentaires

Accueil
Menu
X