Plein ecran

Les Mureaux (78) : Amir, un agent des impôts radicalisé, renvoyé devant le tribunal pour apologie du terrorisme

Août
2018

Un agent des impôts en poste aux Mureaux (Yvelines) est poursuivi pour apologie du terrorisme pour avoir tenu des propos a la gloire de Daech devant ses collègues. Les collègues d’Amir, 40 ans, l’ont dénoncé pour avoir tenu dans l’open space des propos à la gloire de l’EI. Son avocate dénonce des « ragots » de bureau.

Les propos poursuivis ont beau n’avoir été tenus que dans un open space, et donc un lieu privé, ils peuvent être constitutifs d’une apologie du terrorisme, a estimé la Cour de cassation dans un arrêt daté du 8 août 2018. Après l’assassinat du père Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray en juillet 2016, Amir, un agent des impôts alors âgé de 38 ans en poste aux Mureaux, dans les Yvelines, s’était en effet adressé à une poignée de collègues en se réjouissant que le prêtre aille « rejoindre son Dieu ». « C’est une bonne chose», aurait-il dit, précisant que «tout le monde pens[ait] la même chose». «Je n’aurais pitié que pour moi et mes enfants », avait conclu l’agent des impôts, selon des témoignages de personnes présentes rapportés à sa hiérarchie.

Jour après jour, les provocations avaient continué, Amir n’hésitant pas à vanter les charmes de l’État islamique (EI) : « Daech, c’était bien. » Ou à jurer qu’il avait fait partie, autrefois, d’une « cellule de radicalisation ». Avant, finalement, de s’en prendre à une collègue qui aurait mis en doute son hygiène, lui affirmant, geste à l’appui, qu’elle se serait fait « zigouiller » si elle avait été sur le territoire de Daech.

Le juge d’instruction avait d’abord prononcé un non-lieu, considérant, comme le soutenait l’avocate de l’agent, Me Barrère, qu’il n’y avait pas apologie du terrorisme puisque les propos n’étaient pas publics. […]

Le Point

Montauban (82) : une femme de 74 ans violée en pleine rue alors qu'elle promenait son chien, un suspect arrêté et écroué
Autriche : Un Afghan condamné à perpétuité pour avoir assassiné sa sœur cadette en pleine rue

Commentaires

Accueil
Menu
X