Plein ecran

Trappes (78) : Kamel S., un fiché S attaque au couteau des passants en criant « Allah Akbar », au moins deux morts (MàJ : l’État islamique revendique)

23/08

L

L’individu était connu depuis 2016 pour apologie directe et publique d’un acte de terrorisme. Il était suivi par les renseignements territoriaux. Il a été employé de la RATP jusqu’à son licenciement en 2016. Il était par ailleurs inscrit au registre des artisans taxis. La police appelle à la prudence sur les motivations de l’agresseur décrit « comme fragile » et étudie notamment la piste du différend familial.

(…) Le Parisien


e Parisien précise que l’assaillant, identifié comme étant Kamel S., était suivi par les services de renseignements. Il était également décrit comme une personne « fragile ».

selon notre confrère du Parisien, la troisième victime de l’attaque, blessée et dans un état grave, est une passante.



Plusieurs témoins affirment avoir entendu cet homme crier « Allah akbar » au moment des faits. L’Etat islamique a d’ailleurs revendiqué l’attaque via son agence de presse. Pour autant, « la piste d’un différend familial n’est pas écartée », indique une source proche du dossier à France 2. Le parquet antiterroriste ne s’est pas saisi du dossier pour le moment.

Franceinfo



Une personne a été tuée et au moins deux autres blessées, jeudi 23 août, lors d’une attaque au couteau à Trappes (Yvelines), indique une source policière à franceinfo. L’auteur des coups de couteau a été abattu, précise une source policière à France 3. Il était fiché S, ajoute une source policière à franceinfo.

(…) France Info


Un individu a été neutralisé par les policiers ce jeudi matin à Trappes (Yvelines), après avoir agressé plusieurs personnes à l’arme blanche sur la voie publique. Le bilan fait état d’au moins un mort et de deux blessés pour l’instant.

Selon des sources policières, après l’attaque, l’homme âgé d’une trentaine d’années s’était retranché dans un pavillon en criant «Allah akbar, si vous entrez je vous fume tous». C’est quand il est ressorti en menaçant les policiers qu’il a été abattu par ces derniers.

L’individu était connu pour apologie directe et publique d’un acte de terrorisme. Mais la police appelle à la prudence sur les motivations de l’agresseur.

Le Parisien

Bagarre à l'aéroport d'Orly: les rappeurs Booba et Kaaris sont sortis de prison
L'incroyable itinéraire du militant fiché S d'En Marche !

Commentaires

Accueil
Menu
X