Plein ecran

Paris : aux Invalides, les Poilus apparaissent en pleine lumière pour le centenaire de l’armistice

Août
2018
Pour la sixième année, la cour principale des Invalides, à Paris, s’illumine pour raconter l’histoire autrement. Cette année, à l’occasion du centenaire de l’armistice, c’est la Grande Guerre qui nous est contée.

Pour profiter du spectacle, le public doit attendre que la nuit tombe sur la cour principale des Invalides. Sous le dôme couvert d’or, les façades en pierre bâties sous Louis XIV s’habillent alors de lumière. Créé pour le centenaire de 14-18, le nouveau spectacle retrace tous les temps forts de la Grande Guerre grâce à des archives venues du monde entier. L’histoire de la « Der des Ders » s’écrit sur les murs, avec ces taxis de la Marne, ses as de l’aviation, ses « gueules cassées », ses tranchées et ses orages d’obus.

Le créateur du spectacle, Bruno Seillier, a fait son service militaire aux Invalides. Spécialiste des projections monumentales, il a exploité le moindre relief des façades récemment restaurées. Il y a seulement quatre vidéoprojecteurs pour assurer le spectacle. Ils valent 70.000 € pièce et diffusent de l’image en 4K, c’est-à-dire en très haute définition, quatre fois celle de la HD. Tout est commandé par ordinateur depuis la régie. Après la projection, la soirée s’achève sous le dôme des Invalides. Il abrite le tombeau de Napoléon, mais aussi de certains héros de la Grande Guerre, comme le maréchal Lyautey. Un moment de recueillement et d’apaisement à la lueur des bougies, après le feu de la guerre.

Irak : une yézidie retourne au pays car elle prétend avoir croisé son ravisseur de Daesh en Allemagne (Màj)
La Garde-Freinet (83) : Craignant pour l'image de sa commune, le maire interdit la "chicha" sur la voie publique

Commentaires

Accueil
Menu
X