Plein ecran

Le Havre (76) : Farida détroussait les personnes âgées et vulnérables

16/08

La prévenue s’en prenait à des personnes âgées ou vulnérables pour leur dérober leurs chéquiers, leurs cartes bancaires ou encore du numéraire, le plus souvent à leur domicile

Les années passent et Farida ne change pas ses habitudes. « Elle connaît son système. C’est rodé », déplore le parquet au cours de ses réquisitions. La femme aux dix-sept mentions au casier judiciaire a toujours le même mode opératoire pour voler des plus faibles qu’elle. Et elle est toujours aussi peu aimable face à la juridiction. « Je veux repartir. Ça commence à me saouler », rauque la prévenue du haut de ses 37 ans, au bout de dix minutes d’audience. Elle s’assoit et se tait.
À ses côtés dans le box de la correctionnelle du Havre, Steve, 36 ans. Il l’hébergeait au moment des multiples faits. Il l’a quelquefois suivie dans ses escroqueries, entre février et juin derniers.
(…)

La Rouennaise installée au Havre depuis de nombreuses d’années suit aussi les personnes âgées dans la rue ou ceux dont le pas est hésitant en raison d’une maladie. Le 26 avril à la sortie du centre commercial Coty, elle piste un homme de 82 ans. Elle finit par l’alpaguer. Elle se prétend employée du supermarché et l’accuse de ne pas avoir payé la totalité de ses courses. Elle lui réclame de l’argent. Cette fois, c’est un échec. Mais le 11 mai, elle toque au domicile d’une femme de 74 ans. La mère de deux enfants dont elle est séparée clame qu’elle vient de se faire agresser et cherche du réconfort. Elle met en place un climat de confiance. Au fil de la discussion avec sa victime, elle repère son sac à main et partira avec, sans se faire remarquer. À un homme de 62 ans chez qui elle a sonné, Farida propose une relation sexuelle et lui subtilise sa carte bancaire. Il ne pourrait pas la suivre pour tenter de la récupérer : il peine à marcher. À une femme de 90 ans, elle demande à utiliser ses toilettes. Elle en profite pour fouiller son appartement et s’emparer d’un chéquier et d’une carte bancaire.
(…)

Les deux prévenus sont maintenus incarcérés par les juges. Farida écope de quinze mois de prison, dont douze ferme. Steve reçoit dix mois de prison, dont quatre ferme.

paris-normandie.fr

Merci à Jesse James

La guerre du kebab
La Dombes (01) : un envahisseur exotique menace l'équilibre écologique et économique de la région

Commentaires

Accueil
Menu
X