Plein ecran

Une Suédoise fait un esclandre dans un avion et empêche l’expulsion d’un Afghan condamné pour des crimes (MàJ : 14 jours de prison requis par le procureur)

05/02

05/02/2019

Le procureur James von Reis a requis 14 jours de prison envers la militante Elin Ersson qui avait bloqué le décollage d’un avion de Landvetter afin d’empêcher l’expulsion d’un Afghan cet été.
[…]

« C’est un ami qui avait acheté le billet. Plusieurs personnes avaient collecté des fonds pour cela. »

Mais après être montée à bord, il s’avère que le garçon qu’elle pensait voir expulsé du pays n’était pas dans l’avion. Au lieu de cela, il y avait un homme afghan dans la cinquantaine. Elle décide alors de continuer à mener son action.
[…]

ystadsallehanda


21/10/18

En juillet dernier, Elin Errson, une étudiante suédoise, avait divisé l’opinion publique de son pays de par son acte de contestation. Comme le rapportait alors The Guardian, la jeune femme avait empêché le décollage d’un avion depuis l’aéroport de Göteborg, dans lequel se trouvait un demandeur d’asile afghan de 52 ans qui devait être expulsé du pays scandinave. Malgré ses efforts, l’homme a été expulsé du pays quelques jours plus tard.

Au courant de cette situation, Elin avait acheté un billet pour le même vol dans l’espoir de retarder son départ, voire de l’annuler. Une fois dans l’appareil, cette dernière avait refusé de s’asseoir à son siège, malgré les injonctions du personnel de bord, rendant impossible le décollage. La jeune femme s’était filmée au moment des faits, montrant certains passagers qui l’applaudissaient. D’autres, moins sensibles à l’acte, avaient tenté de lui arracher son smartphone.

Si des potentielles poursuites judiciaires avaient été évoquées au moment des faits, celles-ci semblent devenir bien réelles trois mois plus tard. Ce vendredi, le procureur de la ville de Göteborg a en effet annoncé l’ouverture de poursuites pour « violation de lois aériennes » suédoises. Pour cela, elle encourt une amende et une peine de prison pouvant aller jusqu’à six mois. […]

bfmtv

27/07/18

L’Afghan de 52 ans qui devrait être expulsé a été condamné pour des crimes en Suède. Selon le journal finlandais Helsingin Sanomat, il s’agit de mauvais traitements (une autre traduction dit « agression »).

Lorsque la militante de gauche Elin Ersson a été confrontée à l’information selon laquelle l’Afghan est un criminel condamné, elle a dit que « c’est aussi un être humain » qu’elle a essayé d’aider.

« Je n’avais aucune information sur lui avant et je ne l’ai pas su après. C’était un humain que j’ai essayé d’aider, et je ne me suis pas concentrée sur ce qu’il avait déjà fait dans sa vie. C’était ma décision personnelle », a-t-elle dit à Dagens Nyheter.

Samnytt.se


(…) Un avion ne peut pas décoller tant que tous les passagers ne sont pas correctement installés. Elin Ersson, étudiante et militante suédoise, a profité de cette règle pour empêcher un avion de prendre son envol depuis l’aéroport de Göteborg en Suède. Elle avait pour objectif de stopper l’expulsion d’un demandeur d’asile d’origine afghane.

Ersson, qui avait acheté son billet d’avion en vue de venir en aide au migrant, parvient à ses fins. (…)

Les Inrocks


25/07/18


24/07/18

Une jeune Suédoise, Elin Ersson, a réussi à empêcher l’expulsion d’un homme de 52 ans en Afghanistan avec une action « tout aussi courageuse que simple », rapportent les médias locaux.

Elle était à bord d’un avion de ligne prêt à partir de Göteborg pour Istanbul mais elle a refusé de s’asseoir et a démarré un Facebook Live pour partager sa situation. Tout en animant son émission sur Facebook, elle tentait d’influencer les autres passagers et surtout le pilote « En Afghanistan, c’est la guerre et cet homme fait face à sa mort, il ne faut pas que cet avion décolle »

(…) Certains passagers et le personnel de bord lui demandent constamment d’éteindre son appareil et tentent même de lui retirer le téléphone des mains mais Elin sait que le flux en direct est son seul salut.

Finalement, l’Afghan sera débarqué de l’avion et sa déportation annulée par les autorités locales.

RTBF

La doudoune de luxe de Raphaël Glucksmann a-t-elle été prolétarisée en une des Inrocks ?
Rugby : "La place donnée à des joueurs étrangers qui ne permet pas d'en laisser à nos jeunes joueurs français"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu