Plein ecran

Benalla s’était vu refuser le port d’armes en 2013. La demande de port d’armes avait été formulée par l’avocat Karim Achoui, fondateur d’une ligue de défense des musulmans

Juil
2018

Alexandre Benalla, le collaborateur d’Emmanuel Macron qui a été filmé frappant deux personnes lors des manifestations du 1er mai, s’est vu refuser le port d’armes en 2013 par le ministère de l’Intérieur, révèle M6 ce vendredi.

La demande de port d’armes avait été formulée par l’avocat Karim Achoui, qui avait reçu des menaces de mort après avoir fondé en 2013 la ligue de défense judiciaire des musulmans. Mais cette demande a été refusée, d’après le site d’information. Alexandre Benalla, alors garde du corps de l’avocat, reviendra à la charge plusieurs fois, en vain, selon un ancien de Beauvau, cité par M6.

Ce permis de port d’armes n’aurait été obtenu que plus tard, « grâce à une intervention de l’Élysée ».

Le Figaro

Virginie Le Guay : «Macron a mis 2 mois ½ à lâcher Benalla sous la pression, la panique, et le chaos de ces 2 jours de révélations»
Vienne (Autriche) : trois Juifs portant la kippa et une femme agressés dans la rue, un homme d'origine turque arrêté

Commentaires

Accueil
Menu