Plein ecran

Journée de la kippa à Bonn en Allemagne

Juil
2018

Des centaines d’Allemands de confession juive ou non, ont revêtu une kippa sur leur tête et sont descendus dans les rues de Bonn pour dire non à l’antisémitisme.

Cette journée de la kippa était organisée à l’initiative des autorités locales en soutien notamment à un professeur de confession juive agressé dans la ville la semaine dernière. Yitzak Melamed, professeur de philosophie de nationalité israélo-américaine, a été brutalisé par un Allemand d’origine palestinienne près de l’Université de Bonn alors qu’il portait une kippa. La police l’aurait ensuite confondu avec l’agresseur et battu à son tour.

Depuis depuis plusieurs mois, le débat monte en Allemagne sur la résurgence de la haine contre les personnes de confession juive.

Trafic de drogue : de la rue à Snapchat, le commerce 2.0 des dealers de Toulouse
L'Italie ne veut plus accueillir les migrants récupérés par la mission européenne "Sophia"

Commentaires

Accueil
Menu
X