Plein ecran

Danemark : six adolescents « arabes et turcs » sont accusés d’avoir violé cinq jeunes filles, la mère de l’un des suspects crie au « racisme »

Juil
2018

Six adolescents « d’origine étrangère » et ayant des « noms arabes et turcs » sont accusés de viol et d’abus sexuels sur cinq jeunes filles à Hørsholm, Nivå et Kokkedal, rapporte le média danois BT.

La police de Nordsjællands enquête actuellement sur un certain nombre de viols présumés de jeunes filles à Nivå, Kokkedal et Hørsholm l’année dernière. En attendant, les parents habitant ces localités ont peur et surveillent attentivement leurs enfants.

Les garçons plaident non coupables. Certaines filles auraient pratiquer le sexe oral et d’autres auraient été violées.

“Il n’y a pas eu de viol. Si vous êtes avec une fille chez elle, ce n’est pas un viol, ce n’est pas comme si vous attrapiez une fille à l’extérieur et que vous la forciez à avoir une relation sexuelle. Elles ont menti et les accusations sont exagérées », explique le père de l’un des garçons.

L’une des mères de ces garçons prétend que le «racisme» se cache derrière ces accusations.

“Je pleure quand je pense à lui. Je n’ai que lui. Il est vraiment doux et poli, et il ne dérange personne. (..) Tout à coup, la police est venue l’arrêter. Maintenant, je veux comprendre pour quelle raison. Je pense que c’est étrange. Peut-être que la victime est raciste ou a quelque chose contre les étrangers », déclare la mère.

Six jeunes garçons sont en détention depuis juin et se trouvent dans un établissement fermé pour jeunes.

BT

Paris : la « brigade des incivilités » traque les jeteurs de mégots
Valérie Boyer ne veut pas que l'Affaire Benalla dissimule les agressions sexuelles dans les Fan Zones : «Je suis surprise de n'entendre personne parler de ces exactions !»

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu