Plein ecran

Charleville-Mézières (08) : après une agression ultra-violente à l’hôpital Bélair qui a fait 5 blessés, 22 membres du personnel à l’arrêt

12/07

Marqués physiquement. Choqués psychologiquement. Tendus à l’idée de travailler dans un climat d’insécurité. Depuis jeudi, 22 personnels de l’hôpital Bélair se trouvent en arrêt de travail jusqu’au 22 juillet. En cause : l’agression dont certains ont été victimes et d’autres témoins, la veille, par un détenu « agité » de la maison d’arrêt de Charleville-Mézières.

Hier, un coup de téléphone reçu à la rédaction confirme l’ambiance qui règne depuis mercredi au sein de l’établissement hospitalier. L’interlocuteur insiste pour garder l’anonymat. « J’ai un devoir de réserve, mais aujourd’hui, j’avoue, j’ai peur pour ma sécurité sur mon lieu de travail », confie l’agent hospitalier.

(…) D’autant que certains membres de la famille agressent verbalement les soignants. « Le patient a alors explosé et s’en est pris physiquement au médecin et aux soignants. » Bilan : cinq personnes blessées, dont le médecin, qui doivent être admis aux urgences de Manchester. Une cellule psychologique est mise en place.

(…) L’Union

Maubeuge (59) : un homme de 75 ans grièvement blessé après avoir été tabassé par un "jeune" qui venait de sortir de prison le matin même
Compiègne (60) : le bailleur HLM veut expulser la famille de Papiss, un trafiquant de drogue (MàJ : l’Opac débouté, la mère du rappeur condamnée à payer le loyer)

Commentaires

Accueil
Menu
X