Plein ecran

Une Iranienne fuit son pays après sa condamnation à 20 ans de prison, dont deux ans ferme, pour avoir retiré son hijab en public

J-6

Même si personne ne s’attendait à ce que la justice iranienne fasse montre de clémence, la peine prononcée à l’encontre de Shapark Shajarizadeh surprend toutefois par son extrême sévérité et sa nature totalement disproportionnée par rapport au « crime » qui lui est reproché.

C’est en pure perte qu’elle avait agité un drapeau blanc, symbolisant la « paix dans l’espace public », lors de son périlleux coup d’éclat, puisqu’elle fut immédiatement interpellée et menottée, et plus grave encore, « battue et torturée après son arrestation », ainsi que l’avait dénoncé son avocat dans un entretien au journal britannique The Independent. Ce dernier croupit depuis en prison. […]

«Les femmes qui apparaissent dans les lieux publics sans porter de hijab islamique seront condamnées à dix jours, voire à deux mois d’emprisonnement ou à une amende allant de 50 à 500 rials», stipule l’article 638 du Code pénal islamique iranien.

Sans doute faut-il voir à travers la lourde sanction infligée à Shapark Shajarizadeh, qui se veut plus intransigeante que la loi elle-même, la volonté politique de faire un exemple pour mieux dissuader, à l’avenir, les esprits frondeurs parmi la gent féminine de se dévoiler en public.

oumma

6 mois avec sursis requis contre Jean-Vincent Placé
Syracuse (Italie) : un Soudanais tue sa femme enceinte à Calais, dissimule le cadavre sous son lit, puis se cache parmi les migrants en Sicile

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X