Plein ecran

Coupe du monde 2018: Vu de Belgique. “Pourquoi on n’aime pas les Français”

10/07

“Au diable le fair-play, aucun cadeau ne sera fait à l’adversaire, place au chauvinisme dans son plus simple appareil.” Au matin de la demi-finale de Coupe du monde France-Belgique, l’heure n’est plus à l’apaisement du côté du quotidien L’Avenir. Le journal de Namur explique à ses lecteurs : “Pourquoi on n’aime pas les Français.” Tout simplement.

“Entre la France et la Belgique francophone, la relation est complexe, ambiguë, teintée d’amour et de haine, de fascination et de méfiance”, relate le quotidien local, qui reconnaît que “la rivalité est surtout présente côté belge”. La raison : les moqueries qui en découleraient côté français en cas de victoire bleue. “On va en manger pendant des années !” […]

D’après Axel Tihon, professeur d’histoire à l’université de Namur interrogé par L’Avenir, cette rivalité s’explique d’abord par des raisons historiques, au moment de la formation du Royaume de France : “Les principautés belges sont alors perçues comme inférieures par les Français. Et leur volonté d’annexer ces principautés a engendré une méfiance certaine de la part des Belges.”[…]

Finalement, l’envie des Belges d’en découdre avec le plus proche voisin viendrait d’une “volonté du Belge de démontrer qu’il existe en tant que tel”, pointe L’Avenir. “Nous ne sommes pas une copie des Français. Parfois, on est même meilleur dans certains domaines. Et c’est ce qu’on veut montrer au monde entier”, estime ainsi Claude Javeau, professeur de sociologie à Namur. “En toute modestie bien sûr.”

Courrier International

Macron au Congrès de Versailles: instauration à l'automne "d'un cadre et de règles" pour l'islam en France; "la frontière véritable est celle qui sépare les progressistes des nationalistes"
Ecosse: une fillette de 6 ans retrouvée morte dans les bois sur la petite île de Bute (MàJ: viol, un jeune de 16 ans mis en examen)

Commentaires

Accueil
Menu
X